in ,

​Situation économique : «les découvertes du pétrole et du gaz ne vont pas changer grand-chose», selon Pr Aly Mbaye

Situation économique

L’économiste et Doyen honoraire à la Faculté des sciences économiques et de gestion (Faseg) de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar (Udac), Pr Aly Mbaye a fait le diagnostic de la situation de l’économie du pays. Selon lui, l’économie ne s’est pas transformée depuis 1960 et, ce ne sont pas les découvertes du pétrole et du gaz qui vont changer grand-chose, prévient-il.

«A mon avis, on a passé à côté des fondamentaux. L’économie ne se transforme pas. Depuis 1960 le pays ne s’enrichit pas significativement, les revenus par tête est resté constant à 1000$/habitant sur plus de 50 ans», avance Pr Aly Mbaye. «Maintenant, souligne le Doyen honoraire de la Faseg : «il y a des variations, des épisodes de croissances, de décélérations. Mais, on a comme l’impression que les épisodes d’accélérations rattrapent les décélérations d’épisodes passées. Ce qui, déplore-t-il, fait que la tendance à long terme reste stationnaire».

L’invitée de l’émission “Objection” de Sud Fm de ce dimanche 14 octobre 2019 d’expliquer les raisons d’une telle situation. «C’est parce qu’on n’a pas beaucoup changé ou fait augmenter notre capacité à générer des richesses qui, peste-t-il, n’a pas beaucoup bougé ».
Il est d’avis que : «notre capacité à produire des biens plus complexes, plus sophistiqués et donc correspondant à des prix plus valorisés sur le marché international, cette capacité-là, est restée limitée».

Pire, l’économiste n’est pas du côté de ceux qui pensent que les découvertes du pétrole et du gaz auront un impact positif sur l’économie sénégalaise. Pr Aly Mbaye est convaincu que : «les découvertes du pétrole et du gaz ne vont pas changer grand-chose. Ça ne fera que renforcer les tendances», prévient-il.

Or, avance l’universitaire, « il est tout à fait compris et accepté maintenant pour que la croissance puisse réaliser tous les potentiels qu’on en attend, il faudrait que cette croissance s’accompagne d’une transformation de l’économie qu’on appelle transformation structurelle et qu’on a jamais eu depuis l’indépendance».

pressafrik.com

Abdourahmane

Posté par Abdourahmane

Je suis Diplômé en Aménagement et Gestion Urbaine en Afrique, Spécialiste en économie urbaine en même tant Reporter et Éditeur au Journal Universitaire. Je suis également un passionné des TIC.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Programme Erasmus/Bourse en Santé/Bourses d'études pour la Tunisie/demande de Bourse entière

Rentrée 2018-2019 : Offres de bourses dans les filières en Santé, en Télécommunications et en Sciences et Techniques

Rattrape Baccalauréat/session d’octobre/Bac général 2018/Baccalauréat 2018-Tambacounda/première mention Très bien/Union nationale des parents d'élèves/Bac 2018/taux de réussite/Concours général 2018/Bac 2018 à Sédhiou /Directeur de l'Office du Bac

Rattrape Baccalauréat : Sur 1123 candidats, seuls 39 ont été déclarés admis au premier tour