in , , , ,

Présidence Commission de l’UA : l’UCAD a reçu son candidat le Pr Abdoulaye Bathily

développement durable

À quelques jours de l’ouverture de la 28e édition du sommet de l’Union Africaine (UA) à Addis-Abeba (Éthiopie), l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar (UCAD) a reçu le mercredi 25 janvier 2017 le Pr Abdoulaye Bathily, candidat à la présidence de la commission de l’UA. Après un premier report, Les chefs d’États africains doivent élire lors du sommet du 30 janvier prochain, le nouveau président de la commission africaine.

En pleine campagne, le Pr Bathily a pris part à un panel organisé par l’UCAD, le comité international d’initiative provisoire et le centre d’études diplomatiques et stratégiques de Dakar autour du thème « L’Union Africaine : Quelles perspectives ? ». D’autres panélistes étaient également à ses côtés en l’occurrence M. Ebrima SALL, secrétaire exécutif du CODESRIA, M. Amadou DIAW, Président du Groupe ISM et le Dr. Boubé NAMAIWA, enseignant en philosophie à l’UCAD avec comme modératrice le Dr. Aminata Diaw CISSE, du département de philosophie de l’UCAD.

La rencontre a enregistré également la présence du Recteur de l’UCAD, le Pr Ibrahima Thioub, des représentants de corps diplomatiques, d’éminentes personnalités universitaires, politiques et de nombreux étudiants.

Le meilleur candidat pour l’UA

Sur la voie de la présidence de la commission de l’union africaine, l’intervention du Pr Bathliy à l’UCAD est loin d’être anodine. Comme l’ont rappelé plusieurs intervenants, l’UCAD a vécu les premières heures du panafricanisme en ayant accueilli de grands penseurs et leaders panafricanistes tels que Amical Cabral, Cheikh Anta Diop, entre autres.

En outre, le Pr Bathily était en terrain déjà conquis, car il a été pendant longtemps enseignant au département d’histoire de l’UCAD. C’est naturellement que toute la communauté universitaire lui a apporté son soutien total. Mais au-delà d’une longue et riche carrière universitaire, toutes les personnalités qui ont pris la parole lors de la rencontre ont salué l’engagement et l’expertise du Pr Batthily par rapport  aux questions relatives à l’UA.

Engagé depuis son jeune âge en faveur de l’unité africaine, ce dernier dispose aussi, compte tenu de ses différentes fonctions au niveau continental (représentant spécial du Secrétaire général des Nations unies pour l’Afrique centrale, etc.), d’une parfaite maîtrise des dossiers majeurs de l’Afrique. Ce qui en fait, selon les différents intervenants, le meilleur candidat à la tête de la commission de l’UA pour entreprendre la transformation du continent.

Transformer l’Afrique par le bas

Profitant de cette tribune acquise à sa cause, le candidat Abdoulaye Bathily est revenu sur les grandes lignes de son programme qui compte en particulier mettre l’accent sur la promotion de la paix et de la sécurité dans le continent encore secoué par les crises politiques et les conflits armées. À cela s’ajoute le terrorisme qui ne cesse de prendre de l’ampleur.

La question cruciale du développement économique constitue une priorité pour le candidat Bathily qui entend œuvrer pour l’industrialisation des économies du continent gage de croissance, de richesses et d’emplois pour les millions de jeunes africains. Sur le point de l’industrialisation, il pense à impliquer tous les groupes sociaux du continent qui doivent être au cœur du processus de la transformation économique et sociale de l’Afrique.

Le candidat Bathily souhaite ouvrir l’UA aux peuples et aux citoyens africains afin qu’ils puissent contribuer aux côtés des gouvernements à l’identification et l’élaboration des politiques et stratégies continentales. Sous son magistère, il promet de faire de l’UA le lien entre les gouvernements et les peuples d’Afrique dont les propositions et les initiatives seront désormais pleinement soutenues. Dans son programme, le candidat Bathily pense particulièrement à la jeunesse du continent quant à sa formation et à la diaspora africaine.

À tour de rôle, les autres panélistes dans leurs interventions ont soulevé quelques questions et fait des suggestions au candidat par rapport à la nécessité de considérer, consolider et accompagner cette autre Afrique qui est jeune, créative, pleine d’idées et entreprenante. Lors des échanges avec le public venu en masse, le candidat Bathily a été appelé à œuvrer pour la libre circulation des biens et des personnes ainsi que la préservation et la valorisation de l’identité africaine notamment chez la jeune génération.

Comptant sur le soutien de toute la communauté universitaire, le Pr Abdoulaye Bathily qui est également le candidat de la CEDEAO s’avance vers son destin. Il faut rappeler qu’il est en compétition avec 4 autres candidats pour la présidence de la commission de l’UA à savoir Amina Mohamed Jibril du Kenya, Pelonomi Venson Moitoi du Botswana, Agapito Mba Mokuy de la Guinée équatoriale et Moussa Faki Mahamat duTchad.      

Alassane

Posté par Alassane

Est un géographe de formation qui s'intéresse aux questions de gouvernance urbaine et de participation citoyenne. Il s'active également au sein du Journal Universitaire où il est à la fois éditeur et reporter pour partager les opportunités et les "bonnes nouvelles" qui émanent des universités et écoles de formation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

L'Université de Thiès recrute un assistant qualité

L’Université de Thiès recrute un(e) assistant(e) qualité

Ecoutez en direct la conférence du Directeur délégué de l’IRD sur “les nouveaux enjeux du développement durable”