in

«Les-z-haricots» : ne faites plus la faute

Académie française

Les liaisons sont dangereuses et sont à la source de nombreux débats effrénés. Doit-on faire la liaison entre «les» et «homards» ? Le doute persiste. Et pourtant, une règle claire existe. Le Figaro vous propose de mettre fin à la plus insupportable des erreurs.

C’est une éternelle source de confits, l’origine de débats effrénés et même, passionnels. Les liaisons sont dangereuses et l’erreur, courante. «Un/ avion» ou «un-n-avion»? Devons-nous prononcer «dans/un mois» ou «dans-z-un mois»? Le Figaro vous propose, grâce à l’Académie française, de réviser ces règles.

«En français, la liaison peut apparaître entre un mot qui se termine par une consonne et un mot qui commence par une voyelle ou un h non aspiré», écrivent les sages. Le h aspiré et le h non-aspiré (ou muet), justement! Désamorçons la plus insupportable des controverses: le h des «haricots». Les mauvaises langues aiment à semer le doute. «Mais si! s’écrient-ils. On peut très bien faire la liaison ‘‘les-z-haricots”! C’est entré dans l’usage.» À cette extravagance, rétorquez ceci: il existe une règle et ce n’est pas négociable.

«Un beau haricot» ou «un bel haricot»?

Le h de «haricot» est «aspiré». En cela, il interdit la liaison et «impose que ce mot soit prononcé disjoint de celui qui le précède». Et ce, au singulier comme au pluriel. Ainsi, on prononce «le haricot» et non pas «l’haricot» ; «les/ haricots» et non «les-z-haricots»; «un beau haricot» et non «un bel haricot». De même, on prononce «des/ handicaps» et non pas «des-z-handicaps» ; «nous/haïssons» et non pas «nous-z-haïssons». Eh oui, il en va de même pour les mots «homard», «hérisson» ou encore, «hanneton».

Et puis, il y a les mots commençant par un h muet qui, eux, autorisent la liaison. Prenons les mots «heure» ou «heureux». On prononce «des gens-z-heureux» et non «des gens/ heureux». Comment savoir quels h sont aspirés (généralement d’origine germanique) et quels h ne le sont pas (généralement d’origine gréco-latine), se demande-on. Et à juste titre! C’est à ce moment-là que les dictionnaires nous viennent en aide. Si on ouvre le Larousse, une petite étoile indique que tel mot comporte un h aspiré. Par exemple: *hache. Le Robert, lui, opte pour le signe d’apostrophe.

 

Abdourahmane

Posté par Abdourahmane

Je suis Diplômé en Aménagement et Gestion Urbaine en Afrique, Spécialiste en économie urbaine en même tant Reporter et Éditeur au Journal Universitaire. Je suis également un passionné des TIC.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Alibaba/e-commerce chinois Alibaba

Rwanda : le géant de l’e-commerce chinois Alibaba s’installe dans le pays

Intelligence Artificielle/avancée de l’intelligence artificielle

L’Afrique prend sa place dans l’avancée de l’intelligence artificielle