in ,

Faculté de médecine de Dakar : Démarrage du premier cours d’addictologie en Afrique de l’Ouest

cités universitaires/cités universitaires/étudiants de la FLSH/Front à l’Ucad /UCAD-FST/Nouvelle année universitaire/ED-SEV/UCAD/La visite du Président Macky Sall à l’Université Cheikhmédiateur de l’Ucad/Tensions à l'Ucad /Augmentation des bourses et baisse des tickets/session d’octobre/admission à l'UCAD/Saes décrète une grève/politiques d'emploi en Afrique francophone/Les étudiants de l'UCAD donnent leurs impressions

C’est aujourd’hui que démarre, à Dakar, le premier cours universitaire d’addictologie en Afrique de l’Ouest lancé par la Faculté de Médecine, de Pharmacie et d’Odontologie de l’Université Cheikh Anta Diop (Ucad). Une dizaine de modules sur la « Psychopathologie des addictions », la « Clinique des addictions aux substances psychoactives », les aspects légaux et la réduction des risques liés aux addictions, etc., sont au programme de cette session dont la leçon inaugurale a été prononcée, hier, par le Dr Idrissa Bâ, addictologue et coordonnateur technique du Cepiad (Centre de prise en charge intégré des addictions de Dakar).

Des spécialistes de la lutte contre la drogue, des personnalités et partenaires ayant soutenu le projet de création du Centre de prise en charge intégrée des addictions de Dakar (Cepiad), ont suivi la leçon inaugurale de ce premier cours universitaire d’addictologie en Afrique de l’Ouest. En présence des autorités universitaires et des représentants des organisations internationales partenaires, le Pr Mamadou Habib Thiam, chef de service de psychiatrie et directeur du diplôme d’université d’addictologie, a parcouru les différentes étapes ayant rendu possible « la mise en place de ce diplôme universitaire destiné aux spécialistes de la santé, du monde des Ong et autres acteurs du contrôle des drogues ou de la prise en charge des usagers de drogue ».

Tout est parti de l’Enquête Udsen conduite d’avril à juillet 2011 au Sénégal. Celle-ci a permis de collecter des données qualitatives et quantitatives fiables sur la problématique des consommateurs de drogues injectables (Cdi) dans la région de Dakar. Cela a abouti à la création du Centre de prise en charge intégré des addictions de Dakar (Cepiad), premier en son genre en Afrique de l’Ouest, grâce à l’appui de certains bailleurs comme le Conseil national de lutte contre le Sida, Esther devenu Expertise France, le Fonds mondial, la mairie de Paris, l’Onudc et l’Initiative 5%. De là est née l’idée de création d’un diplôme universitaire d’addictologie pour promouvoir la réduction de la demande de drogue telle que recommandé par les Nations unies et l’Union africaine.

Cet enseignement, qui a une vocation nationale et sous-régionale, s’adresse aux médecins, infirmiers, étudiants et acteurs du contrôle des drogues, ainsi qu’aux membres des organismes non-gouvernementaux (Ong) actifs dans la prise en charge des usagers de drogue. L’objectif principal de cette spécialité universitaire est, entre autres, d’accroître les ressources humaines de qualité dans la prise en charge des usagers de drogues, de participer au changement de comportement des usagers, à celui de la vision politique et des méthodes thérapeutiques par une vulgarisation de l’addictologie au Sénégal et dans la sous-région, mais également d’améliorer l’accès des usagers de drogues à des services sanitaires de qualité, dans le respect de leurs droits humains.

Lors de la leçon inaugurale du cours universitaire d’addictologie présidée par Dr Safiétou Thiam, secrétaire exécutive du Cnls, des spécialistes comme Dr Idrissa Bâ, psychiatre, addictologue, coordonnateur du Cepiad et Dr Abou Sy, psychiatrie, addictologue, médecin au Cepiad et Babacar J.P. Diouf, chargé de programmes à l’Onudc, se sont félicités que la Faculté de Médecine, de Pharmacie et d’Odontologie de l’Université Cheikh Anta Diop (Ucad) ait choisi de s’intéresser plus à la problématique de la drogue. Le Pr Aïda Sylla, psychiatre, chef de la Division de la santé mentale au ministère de la Santé et Matar Diop, contrôleur général de Police et coordonnateur du Cild au ministère de l’Intérieur, ont pris une part active à la rencontre, en même temps que le Pr Abdoulaye Samb, représentant le Doyen de la Faculté de médecine, de Pharmacie et d’Odontologie.

Abdourahmane

Posté par Abdourahmane

Je suis Diplômé en Aménagement et Gestion Urbaine en Afrique, Spécialiste en économie urbaine en même tant Reporter et Éditeur au Journal Universitaire. Je suis également un passionné des TIC.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Grande Rentrée Citoyenne

Reportage photo de la 6 édition de la Grande Rentrée Citoyenne

Nelson Mandela

Appel à candidatures: 10ème concours mondial de Procès Simulé des Droits de l’Homme Nelson Mandela