in ,

Afrique Économie: Des start-ups pour aider les communes à lever l’impôt

Afrique Économie

L’Afrique pourrait accélérer son développement économique, si la perception des impôts et autres taxes était efficace. Et au-delà de ce problème qui concerne la plupart des pays du continent, cela commence à l’échelon local. Basée à Dakar au Sénégal, avec un déploiement effectif ou à venir dans d’autres pays d’Afrique francophones, la start-up Sudpay s’adresse aux communes et une autre start-up, Paydunya, plutôt au secteur privé.

Plateforme de paiement multiservice, Sudpay a rajouté à son offre Townpay, une solution pour aider les communes à mobiliser plus de ressources auprès des administrés. « Aujourd’hui, il y a en moyenne 40 % des taxes dans les communes qui ne sont pas collectées, explique Samba Sow, fondateur de la start-up, basée au Sénégal. Ça empêche la commune de faire des investissements dans les écoles, dans les hôpitaux, dans les routes, dans l’éclairage, etc. Ce que nous faisons à Sudpay, nous avons développé une plateforme digitale. On recense l’ensemble des contribuables de la commune : qui doit payer, combien doit-il payer, quand doit-il payer ? »

Un budget communal plus précis

Chaque commune peut donc connaître son potentiel fiscal et voter un budget basé sur des rentrées financières moins approximatives. « Aujourd’hui, cette base de données n’existe pas dans les communes, ce qui fait qu’ils [les conseils municipaux] font parfois des budgets qui ne sont pas sincères, basés sur les estimations. Avec notre plateforme, ils vont pouvoir faire des budgets qui sont sincères, parce qu’ils ont le nombre exact des contribuables et ce qu’ils doivent payer. Et en même temps, avec cette même plateforme, ils peuvent suivre les paiements des taxes en temps réels : les collecteurs ne peuvent plus détourner la taxe collectée », complète le fondateur de Sudpay.

Mais la start-up veut aller plus loin et propose une application de suivi budgétaire, comme le détaille Samba Sow : « les communes ont du mal à suivre l’exécution de leurs budgets. Quand ils veulent faire des engagements, ils sont obligés d’appeler la perception et de savoir ce qui est sur le compte. Avec notre plateforme, on a intégré ce volet, qui permet à la commune de suivre l’exécution de son budget en temps réel, tout en respectant l’équilibre budgétaire. »

Le développement du numérique profite aussi aux entreprises et aux institutions financières avec Paydunya, qui leur propose des solutions pour la collecte et le remboursement. « C’est une plateforme unique, qui permet à une entreprise aujourd’hui qui veut digitaliser ses paiements, que ce soit au niveau de l’émission ou de la réception, d’avoir accès à un seul interlocuteur, qui lui permet d’attaquer plusieurs pays en même temps et de pouvoir atteindre ses consommateurs finaux, selon Aziz Yérima, son fondateur. Nos solutions sont aussi bien adaptées aux assureurs, qu’aux microfinances, qu’aux sociétés qui sont aujourd’hui dans tout ce qui est e-business, e-commerce, etc. ».

Dans le secteur des assurances par exemple, les solutions développées par Paydunya permettent aux assurés d’effectuer différentes démarches en ligne, en se déplaçant le moins possible. La start-up est présente aujourd’hui au Sénégal et au Bénin. Elle devrait se déployer bientôt en Côte d’Ivoire, au Burkina Faso et au Cameroun.

 

rfi.fr

Abdourahmane

Written by Abdourahmane

Je suis Diplômé en Aménagement et Gestion Urbaine en Afrique, Spécialiste en économie urbaine en même tant Reporter et Éditeur au Journal Universitaire. Je suis également un passionné des TIC.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Forum Chine-Afrique des think tanks

Un conseiller du recteur de l’UCAD : “Le nouveau partenariat sino-africain suscite la peur des Occidentaux”

Terre dans l’espace

À quelle vitesse se déplace la Terre dans l’espace ?