in , , , ,

Dakar Legaltech: Forum sur l’alliance du Droit et des Technologies de l’Information et de la Communication

Après le lancement il y’a quelques mois de la formation en Legaltech à l’Université Virtuelle du Sénégal, cette dernière en collaboration avec Legaltech Africa et Seraphin Legal organise le premier forum Dakar Legaltech. Cette rencontre qui a démarré aujourd’hui à l’ENO de Mermoz et qui se poursuit jusqu’à demain a enregistré la présence effective du Coordonnateur de l’UVS, le Professeur Moussa Lo, le Co-fondateur de Legaltech Africa, Monsieur Gibran Freitas, le représentant du MESRI, Monsieur Olivier Sagna, Monsieur Thomas Saint-Aubin, CEO de Seraphin Legal.

Les sociétés humaines se transforment de plus en plus notamment avec l’avènement du numérique qui touche tous les domaines d’activités et les métiers à l’exemple de la santé, de l’éducation, du transport, etc. C’est le cas également dans les métiers du droit avec l’avènement de la Legaltech qui est un mariage entre le numérique et le droit.

Professeur Jean Louis Correa, Président du Comité d’organisation

})(jQuery);

Professeur Jean Louis Correa, Président du Comité d’organisation

Après le discours d’ouverture du Professeur Jean Louis Correa, Président du Comité d’organisation de ce forum qui est revenu sur entre autres l’importance de la formation en Legaltech, Monsieur Thomas Saint-Aubin, CEO de Seraphin Legal dans son allocution affirme que le droit numérique est de moins en moins appliqué dans les sociétés.

Monsieur Thomas Saint-Aubin, CEO de Seraphin Legal

En  prenant l’exemple du conflit entre le FBI et APPLE. M. Thomas a souligné le conflit qu’il y’a eu entre le droit numérique sur conditions d’utilisation des applications telles que Facebook, Apple et le droit traditionnel.

En appui aux propos du CEO de Seraphin Legal, le Professeur Moussa Lo avance que l’UVS entend apporter sa pierre à cet édifice à côté d’autres structures de l’Etat engagées dans la même dynamique.

Coordonnateur de l’UVS, le Professeur Moussa Lo

C’est par la suite que le représentant du MESRI, M. Sagna qui lors de son speech, affirmera que les professionnels du droit et des citoyens font face de plus en plus à des difficultés liées à l’inclusion des technologies dans leurs activités quotidiennes. Il avance en ce sens que le Legaltech répond à de nouvelles exigences, de nouveaux services donc il nécessite de nouvelles compétences.

représentant du MESRI, Monsieur Olivier Sagna

Rappelons que plusieurs autorités en provenance de la sous-région et de l’étranger ont tenu part à ce forum.