in

Google Play Store : Plus de 50 applications infectées

Google Play Store

Une nouvelle menace a été détectée sur le Play Store de Google. Infectant une cinquantaine d’applications – représentant plus de 4 millions de téléchargements – ce malware de type expensive wall utilise les informations personnelles présentes dans le smartphone pour abonner son propriétaire à des services payants par SMS.

Ce sont les experts américains en sécurité mobile de CheckPoint qui ont révélé la présence de ce nouveau logiciel malveillant sur le Play Store. Les équipes de Google ont supprimé de la plateforme les applications infectées, mais leurs utilisateurs sont toujours en risque et doivent au plus vite mettre à jour leur dispositif de sécurité.

Pour opérer, les hackers mettent en œuvre une variante de la méthode “expensive wall“, qui consiste à utiliser des applications normales en apparence pour s’installer sur un smartphone. Une fois en place, ils mettent la main sur le code IMEI de l’appareil, le numéro de téléphone et d’autres données personnelles. Cet arsenal leur permet d’usurper l’identité des utilisateurs de l’appli contaminé pour les abonner des services d’envois surtaxés de SMS.

En quelques semaines, c’est la troisième fois que l’outil de sécurité Play Protect est pris en défaut sur la plateforme Android. Après les attaques DdoS et la fraude au clics de Ghostclicker, voici les SMS surtaxés… Pour dire les choses positivement : l’intelligence artificielle en charge de la sécurité sur le Play Store a encore une belle marge de progression…

Abdourahmane

Posté par Abdourahmane

Je suis Diplômé en Aménagement et Gestion Urbaine en Afrique, Spécialiste en économie urbaine en même tant Reporter et Éditeur au Journal Universitaire. Je suis également un passionné des TIC.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recrutement d'un chargé de mission enseignement supérieur

Recrutement de plusieurs profils senior ou junior

Recrutement d'infirmières et de puéricultrices

Recrutement d’infirmières et de puéricultrices