in , ,

Atelier interdisciplinaire sur le développement en Afrique subsaharienne

atelier interdisciplinaire

Dans le cadre de la coopération inter-universitaire Luxembourg-Bamako, l’Université du Luxembourg, l’Université des Sciences Sociales et de Gestion de Bamako ainsi que l’Université des Sciences Juridiques et Politiques de Bamako organisent les 8 et 9 décembre 2017 à Bamako un atelier interdisciplinaire sur le développement en Afrique subsaharienne sur le thème: “Sécurité et conflits en Afrique: Approches économiques et juridiques.”

L’atelier interdisciplinaire sur la sécurité et les conflits en Afrique a pour but de réunir des analyses originales sur les questions de sécurité qui peuvent recouvrir aussi bien les causes de la vulnérabilité des Etats africains face à leurs responsabilités régaliennes que différents aspects de la gouvernance ayant un impact sur la sécurité et les conflits. Sans exclusivité, une attention particulière sera portée aux problèmes sécuritaires dans les pays du Sahel.

Il se tiendra sur le Campus universitaire de Badalabougou à Bamako.

Si la sécurité est d’abord connue chez les juristes à travers la sécurité juridique, le droit n’a  pas la prétention de créer la sécurité par sa seule existence. La sécurité est donc envisagée par le droit comme un objectif, une valeur à poursuivre, aussi bien pour  les personnes que pour leurs biens et leurs activités, individuelles et collectives. Dans cette perspective, droit et économie se complètent comme sciences sociales et permettent d’éclairer  les questions sécuritaires en Afrique.  D’une part, la réflexion doit porter sur l’impact de la gouvernance, notion parfois controversée et entendue de manière diverse, sur la sécurité et les conflits. D’autre part, l’atelier peut être l’occasion d’une analyse de diverses relations de causalité entre les caractéristiques structurelles des économies africaines, les conflits armés et le développement.

Nous invitons les chercheurs à soumettre de préférence un article complet, même s’il s’agit d’une première version, ou éventuellement un résumé de deux pages comprenant la méthodologie et une bibliographie. L’acceptation finale d’une proposition ne se fera que sur la base de l’article complet. Seul un avis d’éligibilité, sans garantie d’acceptation dans le programme, sera donné aux résumés.

Les critères de sélection seront rigoureux au regard de la solidité méthodologique, de la littérature existante et de l’adéquation avec l’un des thèmes suivants :

  • Impact de la gouvernance sur la sécurité
  • Facteurs structurels et conjoncturels des conflits
  • Conflits ruraux
  • Commerce illicite, corruption et insécurité
  • Questions minières et sécurité
  • Impact des différents types de conflits sur le développement
  • Opérations de résolution des conflits et accords de paix
  • Politiques de sécurité, dépenses de sécurité
  • Les migrations forcées.

Les propositions de contributions (articles complets ou éventuellement résumés) doivent être envoyées en formant PDF avant le 15 mai 2017, à M. Boubacar CAMARA,  [email protected] .

Pour toute autre information, appeler le +223 66 94 13 92 ou + 223 77 50 59 85.

Les propositions de communication peuvent être rédigées en français ou en anglais. La page de garde de la proposition doit contenir les renseignements suivants : nom, prénom (s), statut, institution, adresse postale, email et numéro de téléphone.

L’organisation du colloque prendra en charge les frais de déplacement et de séjour des propositions sélectionnées sur la base des contributions entièrement rédigées et dans le respect du calendrier indiqué ci-dessous.

Calendrier :  

  • 15 mai 2017 : date limite de réception des propositions de contributions (articles complets ou éventuellement résumés)
  • 15 juin 2017 : décisions quant à l’éligibilité des contributions – 31 août 2017 : date limite de réception des articles complets
  • 1er octobre : décisions finales quant à l’acception des articles. – 8 et 9 décembre 2017 : atelier à Bamako
  • Comité scientifique : François-Bedia AKA (Université de Bouaké) ; Salif BAH (Université SSG de Bamako) ; Luisito BERTINELLI (Université du Luxembourg) ; Arnaud BOURGAIN (Université du Luxembourg) ; Bakary CAMARA, (Université SJP de Bamako) ; Massa COULIBALY (Université SSG de Bamako) ; Jermie COULIBALY (Université des SJP de Bamako) ; Sékou DIAKITE (Université SSG de Bamako) ; Eloi DIARRA (Université de Rouen) ; Moussa DJIRE (Université SJP de Bamako) ; Alioune Badara FALL (Université Bordeaux IV) ; (David HIEZ (Université du Luxembourg) ; Bouréma KANSAYE (Université SJP de Bamako), Pierre-Etienne KENFACK (Université Yaoundé II) ; Mamadou KOUMARE (Université SSG de Bamako) ; Florian LEON (Université du Luxembourg) ; Claire MAINGUY (Université de Strasbourg) ; Séverine MENETREY (Université du Luxembourg) ; Issa SACKO (Université SSG de Bamako) ; Sadio THIAM (Université SSG de Bamako).

What do you think?

184 points
Upvote Downvote

Total votes: 0

Upvotes: 0

Upvotes percentage: 0.000000%

Downvotes: 0

Downvotes percentage: 0.000000%

Bibi

Posté par Bibi

Université Cheikh Anta DIOP, spécialité GEO des TIC, éditeur au journaluniversitaire.com (JU).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recrutement de plusieurs téléprospecteurs

Le centre de contact Quality center recrute des Conseillers commerciaux : Postulez

Recrutement de serveuses et de caissières pour un restaurant

Une importante société de la place cherche des serveurs et serveuses