in ,

Hébergement des étudiants : Le Cacsup va construire une Cité universitaire internationale

Cacsup/professeurs de chaire/addictologie/les droits humains/Entretien avec le Professeur Ibrahima Thiaw du LAIC/EDJPEG/Logiciel pour l'enseignement des mathématiques (Simula)

Pour aider les étudiants dans l’hébergement, le Centre africain de complémentarité scolaire universitaire et de promotion (Cacsup) prévoit la construction d’une Cité universitaire internationale dénommée Maison des citoyens du monde.

Le Centre africain de complémentarité scolaire universitaire et de promotion (Cacsup/Sénégal) a procédé, le 30 mars 2018, à la cérémonie de présentation de la Maison des citoyens du monde ou Cité universitaire internationale. Cette dernière qui sera érigée sur une superficie de 10 hectares aura une capacité d’accueil de 2.000 étudiants. Des logements pour 50 enseignants-chercheurs, des restaurants, etc., y sont également prévus. Le président de cette organisation panafricaine, qui œuvre pour le développement de l’éducation en Afrique, a constaté beaucoup de difficultés dans le logement des étudiants à Dakar où l’on ne dispose que d’un seul centre universitaire. Pour Ibrahima Eloi Sarr, même logés, les étudiants rencontrent d’énormes difficultés au sein du campus ; ce qui explique en partie le taux élevé d’échec aux examens. C’est dans ce contexte, a-t-il affirmé, que le Cacsup a élaboré ce projet parrainé par le Marocain Mohamed Hmidouche, ancien représentant-résident de la Bad au Sénégal. « Ce projet s’inspire de modèles de cités internationales qui existent à travers le monde. Cependant, le nôtre sera unique par sa conception, car elle va tenir compte des réalités africaines et des défis posés à notre continent », a souligné le président du Cacsup. La maison des citoyens du monde qui pourrait voir le jour bientôt à Diamniadio est en train d’être finalisé avec un appel lancé aux partenaires financiers et à l’Etat du Sénégal.

Ayant passé 36 ans à la Bad, dont 7 ans au Sénégal, le parrain a indiqué que cette cité doit être un tremplin pour bâtir le développement et l’intégration africaine. Selon Mohamed Hmidouche, des initiatives comme celles du Cacsup doivent contribuer à retenir les jeunes sur le continent africain mais aussi à améliorer les conditions des étudiants qui seront les cadres de demain. Il s’est dit très touché par son choix comme parrain. Le représentant du ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, Moustapha Sow, a remercié le Cacsup pour ce projet qui entre en droite ligne avec les projets phares du gouvernement visant à améliorer les conditions de vie des étudiants. Il a assuré que le ministère appuiera cette initiative à travers la Direction des constructions.

lesoleil.sn

What do you think?

56 points
Upvote Downvote

Total votes: 1

Upvotes: 0

Upvotes percentage: 0.000000%

Downvotes: 1

Downvotes percentage: 100.000000%

Abdourahmane

Posté par Abdourahmane

Je suis Diplômé en Aménagement et Gestion Urbaine en Afrique, Spécialiste en économie urbaine en même tant Reporter et Éditeur au Journal Universitaire. Je suis également un passionné des TIC.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cérémonie de graduation de la Première Promotion UVS

Cérémonie de graduation de la 1ere Promotion de l’UVS : Mary Teuw NIANE très fier des étudiants

filles à l’école

Maintien des filles à l’école : La Cosydep relève quelques obstacles