in ,

Faible taux de préscolarisation à Saint-Louis : l’Etat annonce la construction de nouvelles cases des tout-petits

cases des tout-petits

Le Sénégal veut atteindre un taux brut de préscolarisation de 34,8% d’ici à 2022, un peu moins du double de son niveau en 2018, qui était de 17,8%, a-t-on appris mercredi du secrétaire général du ministère de la Femme, de la Famille, du Genre et de la Petite enfance, Sidy Gaye.

“Ce taux, en 2018, était de 17,8%, soit [un peu plus de] la moitié des ambitions du pays à réaliser dans les trois ans à venir”, a-t-il dit en présidant la cérémonie de signature d’un accord de financement destiné à la petite enfance, pour la période 2019-2023.

Il s’agit d’un financement de deux milliards 874 mille 272 francs CFA, fourni par la Corée du Sud et octroyé à l’initiative “Développement de la petite enfance au Sénégal”.

Le but du programme est de vulgariser l’accès à la préscolarisation. Huit cases des tout-petits seront construites avec ce financement, qui servira aussi à améliorer les compétences des éducateurs et des parents d’élèves, dans les régions de Louga et Saint-Louis.

Selon Sidy Gaye, le taux brut de préscolarisation était respectivement de 26,2% et 15,9% pour les régions de Louga et Saint-Louis, en 2018.

“Des efforts considérables doivent être faits pour atteindre un taux brut de préscolarisation de 64% en 2030”, a-t-il indiqué, parlant de l’objectif à atteindre au niveau national par le Sénégal, dans ce sous-secteur de l’éducation.

Avec APS

Avatar

Written by Arame

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résultats du concours d’entrée

Concours d’entrée au Lycée scientifique d’excellence : la région de Diourbel classée 3ème ex aequo avec 5 admis

Colloque AUF

Colloque annuel de l’AUF : “le rôle des établissements d’enseignement supérieur et de recherche de l’espace francophone dans la promotion de la ville durable et l’évolution des mobilités urbaines”