in

Challenge App Afrique troisième édition: 10 finalistes sélectionnés

Challenge App Afrique/RFI Challenge App Afrique

Le jury de la troisième édition du Challenge App Afrique a livré un premier verdict. Les dix candidats sélectionnés viennent notamment du Cameroun, du Togo ou encore du Bénin.

Débutée le 26 mai dernier, la troisième édition du Challenge App Afrique en est à sa seconde étape.


Dix projets ont été sélectionnés parmi les 250 reçus pour poursuivre l’aventure et imaginer le service numérique qui contribuera à un meilleur accès aux énergies propres, notamment dans le domaine de l’agriculture. Les finalistes sont invités à peaufiner leurs projets afin d’espérer faire partie des trois gagnants qui viendront à Cotonou devant le jury en novembre prochain où sera nommé le grand lauréat.

Pertinence et créativité

Pour Edem d’Almeida, lauréat du Prix international de la Francophonie pour la jeunesse et les emplois verts, co-fondateur d’Africa Global Recycling (AGR) et membre du jury, « sur la forme, les idées sont toutes pertinentes et répondent à des problématiques-clés. Cela reflète bien la mobilisation et la conscientisation des jeunes face aux maux du continent ». Il a également noté que les candidats doivent encore travailler sur l’adaptabilité de leurs solutions dans un contexte africain.

Quant à Marielle Gosset, scientifique à l’Institut de recherche pour le développement (IRD), lauréate du Trophée de la recherche publique Énergie Environnement Climat, également membre du jury, « les projets reçus démontrent une créativité importante ».

Membre du jury et associé chez GreenTec Capital Partners, Sofien Sidhoum ajoute à propos des nombreux projets autour de l’irrigation : « L’irrigation intelligente est un des moyens d’améliorer les rendements des cultures tout en ménageant les ressources en eau ». L’expert précise qu’une startup qui oeuvre dans le monde agricole à l’amélioration des rendements par l’analyse automatique des sols permet une meilleure prise en compte et une meilleure prévision des besoins en intrants et en eaux. Un investissement utile pour les agriculteurs soucieux d’augmenter leurs revenus.

Les projets retenus sont les suivants :

Agropad Solaire – Dzembouong Tiam Erik Gyslain
Ayanna Tech – Ndiaye Guedal
Crops Info – Mouity Cakpo Austen Junior
Eagribusiness – Dona Etchri
Premium Hortus – Johannes Goudjanou
Mewankofarm – Laminsi Christelle
Mobile Agribiz – Narcisse Mbunzama
Saagga – Serge Auguste Zaongo
Tele Irrigation – Abdou Maman
We fly Agri – Steeve Camara

Le jury de cette première sélection est composé de :

Anne-Cécile Bras, journaliste à RFI, présentatrice de l’émission C’est pas du vent, Marielle Gosset, scientifique à l’Institut de recherche pour le développement (IRD), lauréate du Trophée de la recherche publique Énergie Environnement Climat, Edem d’Almeida, lauréat du Prix international de la Francophonie pour la Jeunesse et les emplois Verts, co-fondateur et Dirigeant d’Africa Global Recycling (AGR), Sofien Sidhoum, en charge du développement à GreenTec Capital, Mohamed Atani, chef de programme aux Nations Unies pour l’Environnement (PNUE) basé à Nairobi, Rebecca Enonchong, d’Activespaces au Cameroun, Florent Youzan du Lab Innovation de la Société Générale, basé à Dakar, Sougrinoma Kisito du Ouagalab, Salim Assani, cofondateur du Wenaklabs au Tchad, Fabrice Piofret de la French Tech Abidjan, Léonore Koffi d’Amazoon du Web en Côte d’Ivoire.

Les dix candidats présélectionnés bénéficieront à la fin du concours d’un webinar -une conférence en ligne – de l’organisation RSE-PED, partenaire du concours. Le lauréat bénéficiera, lui, d’une dotation de 15 000 euros pour développer son projet.

Anne-Cécile Bras consacrera une émission spéciale autour du développement durable et du numérique à l’occasion de la grande finale qui aura lieu à Cotonou.

Lancée par RFI et des partenaires comme l’opérateur de téléphonie mobile MTN Bénin, la Société Générale, Africa Global Recycling ou encore Microsoft, la troisième édition du RFI Challenge App Afrique a pour objectif de récompenser les innovations numériques permettant d’améliorer le développement durable en Afrique.

rfi.fr

Abdourahmane

Posté par Abdourahmane

Je suis Diplômé en Aménagement et Gestion Urbaine en Afrique, Spécialiste en économie urbaine en même tant Reporter et Éditeur au Journal Universitaire. Je suis également un passionné des TIC.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

université espagnole Rey Juan Carlos

Espagne: soupçons de diplômes frauduleux pour 500 Italiens dans une université controversée

Sommet Women in Africa

Le 2ème Sommet «Women in Africa» compte donner plus de confiance aux Africaines