in , , ,

Un écrivain sénégalais revisite l’histoire de la navigation sur le fleuve Sénégal

Chemins d’eaux
L’écrivain et enseignant sénégalais Daha Chérif Ba vient de publier un roman intitulé « Chemins d’eaux », un livre-prétexte pour revisiter l’histoire de la navigation sur le fleuve Sénégal.
Le roman de 272 pages, édité par L’Harmattan-Sénégal, conduit « sur les traces de Labbo Méry, un boisselier du village de Méryal Sayboobe, recueilli dès son jeune âge à Kayes, un hameau destiné à devenir une florissante escale à la croisée des chemins des eaux du Haut-Sénégal », lit-on sur la quatrième de couverture.
Pour l’auteur, « ce texte romancé est un prétexte pour revisiter l’histoire de la navigation sur le fleuve Sénégal, le long des côtes atlantiques africaines ».
« Il revisite les bâtiments commerciaux et militaires sortis des chantiers navals de la Rochelle, de Bordeaux, entre autres, qui animèrent une vie de relation particulièrement dense et florissante’’, peut-on encore lire.
Le roman publié le 4 février dernier, se veut un clin d’œil à « une période particulièrement agitée et riche de l’histoire du Sénégal, de la Sénégambie et de l’ouest africain ».
Daha Chérif Ba est chercheur au département d’histoire de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar. Il a à son actif plusieurs publications parmi lesquelles « Crimes et délits dans la vallée du fleuve Sénégal de 1810 à 1970 » (2010), « L’Albanie : Le Vestibule De L’Europe » (2016).
aps.sn

Avatar

Written by Fama

Forum social sénégalais/Forum social sénégalais/EDJPEG-Conférence

Le Forum social sénégalais lance son projet d’‘’université citoyenne populaire panafricaine’’

Désertification au Sahel/Environnement-Afrique/étude sur le climat/Rapport sur le climat/COP24-Afrique/Isra/pays industrialisés/lutte contre le réchauffement climatique

Au Sahel, 65% des terres sont touchées par la désertification, selon deux ONG