in

La présence médiatique de la Chine en Afrique, un instrument politique d’État

Chine en Afrique

Les grands chantiers africains de Pékin affolent Washington, mais ses initiatives médiatiques sont plus dangereuses encore.

La Chine multiplie les constructions d’infrastructures sur les marchés africains –et voilà bien longtemps que ces contrats «sans contrepartie» inquiètent Washington. La presse raffole de ces projets massifs (ports, chemin de fer, routes), qui alimentent pourtant plus d’une peur (qu’il s’agisse de la dette des gouvernement africains ou de l’influence politique chinoise). Mais l’Amérique se trompe de priorité en redoutant ces chantiers. La véritable menace stratégique est ailleurs: la Chine tente aujourd’hui de remodeler le paysage médiatique des pays d’Afrique.

Le pays a considérablement élargi sa présence médiatique en Afrique au fil des dix dernières années, en exhortant les peuples africains à «bien raconter l’histoire de la Chine», mais aussi en influençant les normes du continent en matière de télécommunications, de données et d’informations. Les États-Unis ont toujours joui d’un avantage concurrentiel dans le secteur des communications et des médias; ils auraient donc tout intérêt à suivre ce phénomène de plus près.

Les appareils mobiles et la télévision ont presque entièrement pénétré le marché des médias en Afrique. Les investissements télécoms chinois (via Huawei Technologies et ZTE, qui ont pour actionnaire principal une entreprise publique chinoise) ont installé plus de quarante réseaux télécoms de troisième génération dans plus de trente pays africains. La part de marché des téléphones chinois est par ailleurs très importante dans la région. Transsion Holdings, qui n’intervient pas en Amérique ou en Europe, représente 30% des ventes de téléphone en Afrique (sous sa marque Tecno Mobile) devant Samsung (22%). Transsion a récemment annoncé qu’il comptait entrer au STAR Market de la Bourse de Shanghai en tablant sur une levée de fonds supérieure à 420 millions de dollars (378 millions d’euros).

En Afrique du Sud, Huawei totalise 14,5% des ventes de téléphones –soit la deuxième part de marché, bien supérieure aux 4% d’Apple. Une grande partie de l’Afrique consomme les médias sur portable, mais les ventes de téléviseurs progressent dans la classe moyenne, et le secteur chinois de l’électronique lutte bec et ongles pour s’emparer de ce marché. Le groupe Konka a construit une usine en Égypte pour alimenter la région, et il s’est associé à la plateforme commerciale Jumia. En Afrique du Sud, Hisense gère plusieurs sites de production au Cap et domine le marché télévisuel (plus de 22% de parts de marché), fort d’un investissement du Fonds de développement sino-africain. Les entreprises chinoises contrôlent les mode de diffusion médiatique; pour des millions d’Africain·es, elles représentent donc –littéralement– des fenêtres ouvertes sur le reste du monde.

Mainmise sur le numérique

Forte de son accès inégalé aux téléspectateurs vivant en Afrique, la Chine investit également dans les contenus et les infrastructures de la télévision africaine. En 2012, elle a créé CCTV Africa, une chaîne d’information anglophone gérée par la télévision chinoise d’État. Elle a été rebaptisée China Global Television Network (CGTN) Africa en 2016, avant d’être incorporée au China Media Group en 2018. Elle constitue le premier investissement international d’un projet global de 6,6 milliards de dollars visant à renforcer la présence médiatique chinoise à l’international. CGTN dispose d’une filiale de télédiffusion à Nairobi. Elle n’est pas très populaire auprès des marchés africains, mais elle est diffusée presque partout.

Le Pan-Africa Network Group (PANG) chinois a obtenu le droit d’être l’un des deux distributeurs du Kenya en 2015, lorsque le pays est passé de l’analogique au numérique. Aucune entreprise américaine n’a répondu à l’appel d’offres. Des rumeurs de corruption ont entaché ce contrat; il faut par ailleurs souligner que PANG appartient notamment à StarTimes, géant pékinois des médias et des télécoms, qui entretient des liens étroits avec le gouvernement chinois. Il a des filiales dans plus de trente pays africains et a été retenu pour gérer l’ensemble du programme «10.000 villages», annoncé par le président chinois Xi Jinping au Forum sur la coopération sino-africaine de 2015 à Johannesburg. Cette initiative va équiper plus de 10.000 villages en télévision numérique dans vingt-cinq pays africains.

StarTimes, qui est en partie détenu par le Fonds de développement sino-africain de la Banque de développement de Chine, propose une gamme de services de télévision numérique aux consommateurs de la classe moyenne. Son principal argument de vente: l’accessibilité. Au Kenya, son bouquet de base coûte environ 2,50 dollars, contre 9,50 dollars chez la firme sud-africaine DStv. On comprend donc pourquoi il compte 10 millions d’abonné·es en Afrique (et 1,4 million dans le seul Kenya).

Formation en journalisme au pays de la censure

La Chine ne se contente pas de développer ou de gérer ses propres sociétés sur le continent: elle investit également dans des médias africains existants. Au Kenya, les journaux anglophones sont remplis d’articles directement empruntés à l’agence chinoise d’État Xinhua, sans citation aucune. En Afrique du Sud, des entreprises proches de Pékin détiennent 20% des parts d’Independent Media, le deuxième groupe de médias du pays, qui regroupe vingt grands quotidiens. Cet organe de presse a prouvé son manque d’indépendance en supprimant une chronique consacrée à la détresse des Ouïghours, communauté chinoise de confession musulmane –un sujet qui dérange Pékin.

Ce type d’incident (et les aides financières massives qu’elle injecte dans ses propres contenus comme dans d’autres investissements) montre que la Chine prend sa pénétration du marché des médias africains très au sérieux –pas uniquement en tant que projet commercial, mais aussi en tant qu’instrument politique d’État. Selon certain·es expert·es, les filiales africaines de Pékin fonctionnent peu ou prou de la même manière que Russia Today (RT), la chaîne du gouvernement russe: elles comblent les lacunes des médias occidentaux à grand renfort de récits alternatifs censés bénéficier à la Chine.

En renforçant sa présence médiatique sur le continent, la Chine influence la carrière de beaucoup de journalistes africain·es via des initiatives de coopération médiatique de haut niveau ou les nouveaux centres de presse sino-africains. Chaque année, près de mille journalistes d’Afrique suivent des programmes de formation en Chine. Objectifs: leur faire découvrir le pays et renforcer les liens culturels. Cette pratique est pour le moins inquiétante: les dérives médiatiques de la Chine ne sont guère reluisantes (pressions, censure).

Les États-Unis sont encore dans la course

En dépit de cet afflux d’investissements chinois, les États-Unis ont encore quelques cordes à leur arc. En 2016, CNN a installé un bureau multi-plateforme à Lagos pour développer sa présence numérique au Nigeria, et Bloomberg a lancé une édition africaine pour cibler les professionnel·les des secteurs de la finance et des affaires, en pleine expansion sur le continent. Netflix est disponible dans toute l’Afrique depuis 2016; en décembre 2018, il a annoncé qu’il comptait financer des séries originales africaines.

Soulignons toutefois que les médias américains n’enregistrent qu’une faible croissance sur les marchés africains; l’augmentation rapide des investissements chinois continuera donc certainement d’entamer l’avantage des États-Unis à court terme. Mais s’ils se reprennent, ces derniers pourront toutefois se maintenir dans le peloton de tête. Ils pourraient par exemple organiser un forum pour l’investissement consacré aux médias et aux technologies d’Afrique, qui permettrait d’identifier et de surmonter les problèmes faisant barrage aux investissements américains dans le secteur médiatique des plus grands marchés d’Afrique.

Donald Trump pourrait également nommer un membre d’une société de médias américaine au Conseil consultatif du président des États-Unis sur la gestion des affaires en Afrique, qui est composé d’entreprises américaines ayant des intérêts économiques en Afrique, et qui vise à améliorer les politiques commerciales américaines portant sur les marchés africains. Il pourrait aussi demander à un haut fonctionnaire du département du Commerce d’entrer en contact avec les géants américains des médias et des nouvelles technologies (YouTube, Netflix, Amazon, WarnerMedia, Facebook, Google et les autres) pour développer une stratégie sectorielle visant à faire avancer les intérêts américains dans les marchés africains.

En alliant soft power et réussite commerciale, les États-Unis feraient bien plus qu’améliorer le revenu des grandes sociétés américaines: ils pourraient conquérir les cœurs et les esprits de la nouvelle génération dans des marchés qui comptent parmi les plus porteurs et les plus jeunes au monde.

slate.fr

Abdourahmane

Written by Abdourahmane

Je suis Diplômé en Aménagement et Gestion Urbaine en Afrique, Spécialiste en économie urbaine en même tant Reporter et Éditeur au Journal Universitaire. Je suis également un passionné des TIC.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Responsable Fonds d’investissement/Ambassadeurs de marque téléphonique/Soudeur/Commerciaux débutants/Chef du Service Audit/Chefs de projet SI/Gestionnaire de magasin/Conseiller Technique Senior/GPF/Suivi-Evaluation Recherche & Apprentissage/Experts Seniors/Assistant Chef de Projets/Superviseur circulation/Coordonnateur Gestion des Risques/ingénieurs Génie Civil/Directeur expérience clients/Chargé(e) de Comptes L&P/Senior en Suivi et Evalua­tion/Administration de bureau/Gestionnaire des Risques h/f/Responsable Zone PGC/Télévendeurs/ONG CECI Sénéga/Conseiller en Commercialisation/Spécialiste de la sécurité/Stagiaire Conseillère de réception /Commercial sédentaire publicité /Recrutement d'un Responsable administratif /Responsable GPEC/Responsable de zone export/recrute un Responsable Patrimoine/Gestionnaire de financement/Expert en Gouvernance/stagiaire en Gestion /Assistant Acheteur IT/Enseignant chercheur en anglais/Assistants Qualité/Assistante Administrative à St-Louis/assurance qualité /Chargé d’évaluation/Chargés de Relation Clients en CDD/Stagiaire en Immobilier/Ingénieur de Maintenance pour le projet TER/Chargé de Fonctions Administratives/Phœnix Consulting Group/Technicien chimiste/Financier & Administratif/Responsable de Production Extrusion /un Gestionnaire de Données/Monteurs Mécaniques et Monteurs Électriciens/Directeur Matériel Ferroviaire /Chef de projet/Ingénieur en Électromécanique/Ingénieur Qualité/Lead Tech Développeur Full Stack/Consultant Fonctionnel ERP/Production de Contenus Multimédias/Formateur-Instructeur Technique/Administrateur Ressources Humaines/Assistant Communication et Visibilité/Conseillers en Base de données/Conducteur Travaux Principal Hydraulique/Directeur Distribution/Coordonnateur Suivi des Travaux/SCOMATH/Ingénieur en Exploitation/Expert en Circulation et Sécurité Routière/Coordinateur Marketing/Concepteur Rédacteur-Collecte de fonds/Téléopératrice de saisie/Expert en Droit des Affaires et Sociétés/Stagiaire en communication/Enabel /Controleur de Gestion  Homme/Femme/Stagiaire en Comptabilité/Directeur des Centres Commerciaux/stagiaire Ressources Humaines/Agroéconomiste/Directeur Financier Adjoint/Technicien supérieur en BTP/Directeur des Insfrastructures et Réparations Navales/Assistant Suivi-Evaluation/Spécialiste chargé du genre/recrute un Responsable RH/Chef d’équipe Commercial B2B/société agroalimentaire/développeur commercial/Auditeur Contrôleur Interne Terrain/Responsable Développement Commercial/Stagiaire Assistant de projets/Contrôleur de Gestion Opérationnel/Recrutement d'un Dessinateur projeteur/carte brune CEDEAO/AMD Corporate recrute/Chercheur en Génie Agroalimentaire/Stagiaire Chaîne d’approvisionnement/Responsable Informatique Adjoint H/F/Administrateur Associé Chargé/Agroalimentaire Sénégalaise/Project Management Specialist/Chargé de Conformité & Contrôle Permanent/Ingénieur Technicien Support Informatique/Ingénieur Stockage Cloud/Responsable Secteur/Directeur Business Development/Digital & multiChannel engagement Manager/MICROSEN SA/Responsable QHSE/Agent marketing et communication /Responsable académique des études/Chaîne d’approvisionnement-Support/Directeur Général Adjoint Homme/Femme/Directeur Technique-Directeur Travaux/Collaborateur Administratif/Chalumistes/Consultant national /Responsable plateau téléphonique/Responsable Réseau Supermarchés/Stagiaire Agro-écologie/Chargé de Communication Externe/Technicien raccordement Fibre optique/Administrateur Infrastructures SI/Ingénieur-technicien coordination /Responsable Maintenance/Expert en Passation de Marchés/expert en gestion de l'information/Spécialiste Suivi Evaluation sur Dakar/Agent dans l’environnement des affaires/Gestionnaire de RH/Entreprise de Génie civil et Bâtiment/Directeur des Ressources Humaines/Stagiaire Chargée de recherche/Directeur commercial chargé/Responsable bureau d’études/Emploi au Sénégal/Recrutement de plusieurs profils par le groupe Kirène

Recrutement d’un Expert Senior en Suivi et Evalua­tion

Chargé de Suivi et Evaluation/Électromécaniciens à Dakar/Commerciaux en Assurance Vie/Contrôleur de Gestion International Projet/Responsable du Programme Education/Gestionnaire de Programme MPME/ Agriculture/Chargé de projet/Responsable Bureau D’études/Spécialiste Automatisme Régulation/Développement RH/Responsable des fonds /Technicien de Maintenance/Stagiaire Design et Médias Sociaux/Responsable de production Homme/Femme/Spécialiste en passation de marchés/Suivi et Evaluation-Projet OPTIFARE/Chargé de Gestion Contractuelle/Superviseur de la Formation/Swiss Fresh Water/Responsable Maintenance Mécanique/Spécialiste Produits/Responsable des canaux/Responsable du service de l’Agronomie/jeune ingénieur /Responsable régional des Opérations/Recrutement d'un Responsable/Responsable Ressources Humaines/Consultant transformation RH/hôtesse d’accueil en stage/Comptable PRN Saraya/Responsable Développement des Ventes/Spécialistes en Planification/Spécialiste en renforcement/plusieurs Administrateurs Systèmes/Stagiaires Commerciaux terrain/Chargés de Clientèle h/f/Chef de Mission/Responsable Académique/Directeur des Ressources Humaines h/f/Gestion International Projet/Consultant chargé de l’organisation/Directeur Général Adjoint/Stagiaire Digital Marketing & Com/Business Developer/Assistant Service Technique Homme/Femme/Responsable Opérationnel Qualité/enfants handicapés/Ingénieur Développeur Java/JEE Confirmé/Responsable Wash CTE/Business Development Manager/Prestation des Services de Santé/Responsable de Production/Stagiaire Web Marketeur/Chargé de développement/Professeur de physique chimie/Médical Responsable Projet/Winrock International/Chef d’Equipe Billettique/Chef d’unité voie caténaires abords/Chef de Projet Monétique/Aide Magasinier/Gestionnaire de Données/Chargés d’études/Analyste Risques de Crédits/Commercial expert pickup double cabine/Responsable dépôt (H/F) /Responsable programmes immobiliers/Communication et Visibilité H/F/Stagiaire Assistant Administratif/Chef de projet DIABETE/chauffeurs poids léger/Business Development Manager/Assistant pilotage de performance/Chargé Qualité/bénévoles en finances et administration/communication-réceptionniste/Ce poste vous intéresse ? Merci envoyer votre CV et rcommis de salle/Contrôleur de Gestion  Homme/Femme/Atelier Automobile/Directeur Technique-Directeur Travaux H/F/Hydraulicien/PPDC/Chargés de Clientèle Homme/Femme/Analyste de Programme/Directeur d’Exploitation de Carrière /Téléconseillers Homme/Femme/Africa Transaction Processing and Services/chargé de l’entrepreneuriat rural/Maersk/Stagiaire en Développement de Projets/Ingénieur Génie Civil spécialiste en Travaux Côtiers/Agent d’entretien des espaces verts/Chef de Produit Outillage/recrute un Responsable/Stagiaire en Administration/Opérateur de Chaudières-Turbines/Marketeur Digital/Technicien Ingénieur de Bâtiment/Technicien Ingénieur de Bâtiment/Stagiaire en Administration et Logistique H/F/Expert en Entreprise au Sénégal/Formateurs Sûreté Sécurité/Assistant qualité pilotage performance/INTERFACE/Responsable des Ressources/Directeur de la Formation Continue/établissement scolaire moyen et secondaire/Superviseurs de Conduite du TER/Réseau/Responsable QHSE/Stagiaires Administratifs/Regional Sales & Marketing Director/Directeur Technique Homme/Femme/Architecte digital Homme/Femme/Responsable Régional Ressources Humaines/Responsable Communication et  Développement/Contrôleur Qualité-Technicien Laboratoire/Développeur Full Stack/CREPMF/Chargé de qualité à Diamniadio/gérant Boutique H/F/Chef de projet organisation Homme/Femme/Coordonnateur et chargé de la mise/Responsable académique des études/Chef de ferme adjoint/Assistante Administrative Bilingue/Activateurs Phase Test/Référent Technique/Designer graphique/Contrôleur de gestion Homme/Femme /Responsable Logistique Programme/Chefs de projets/Chemonics/Directeur des Ventes/Chargé de communication Homme/Femme/C2K Staffing/Consultant Analyste Homme/Femme/Suivi essai clinique des plantes/ONG ONE/Coordonnateur Acquisition et Gestion des ressources/projet PROFUTURO/Assistant Gestion Programme/Importante Société/Maximerit/maintenance de systèmes de refroidissement/Spécialiste en Maintenance Datacenter/Swissaid/programme des énergies durables/Facilitateur en Nutrition/Gérant de la maintenance/Digital Business Developer/Chargé de développement marketing/Développeur PHP/projet REDISSE/Merci dEnseignante spécialisée/Responsable Matériel/Responsable Showroom/Chargé National des Affaires Humanitaires/Coordonnateur du service client/Chauffeur/Mécanicien/Développeur Java/NCBA Clusa/Assistant Pilotage Production Fibre

Recrutement d’un Responsable Maintenance Mécanique