in

Quatre universités camerounaises dans le top dix des meilleures d’Afrique subsaharienne francophone

Classement des universités
Respectivement 3e, 4e, 7e et 10e, les universités de Dschang, Yaoundé I, Douala et Ngaoundéré sont représentées dans ce classement.

D’après le quotidien Le Messager du mardi 23 janvier 2018 qui tire sa source de l’hebdomadaire Jeune Afrique, quatre universités camerounaises sont classées dans le top 10 des meilleures en Afrique subsaharienne francophone (Ouest et Centre). Il s’agit respectivement des universités de Dschang (3e), Yaoundé I Ngoa-Ekelle (4e), Douala (7e) et Ngaoundéré (10e).

Avec quatre universités classées, le Cameroun se taille ainsi la part du lion dans ce top 10. Pour ce qui est de l’université de Dschang par exemple, troisième au classement, elle est présente dans six des dix régions du Cameroun, à travers des antennes et des établissements. Cette institution universitaire comptait jusqu’en 2017, 32 000 étudiants avec à leurs côtés pour les encadrer, 470 enseignants-chercheurs, peut-on lire dans le journal. Elle est directement suivie dans ce classement par l’université de Yaoundé I, née de la réforme de l’enseignement supérieur au Cameroun en 1993. Cette université  compte cinq campus, trois écoles que sont l’Ecole nationale supérieure de polytechnique, l’Ecole normale supérieure et l’Institut universitaire de technologies du bois.

Malgré ce fort positionnement des universités camerounaises dans le top 10 des meilleures d’Afrique Subsaharienne, ces institutions font face à de nombreuses difficultés au quotidien. On peut citer l’insuffisance des amphithéâtres, les problèmes d’accès à l’eau potable, à l’électricité, des infrastructures déjà désuètes dans la plupart des cas, les enseignants qui se font de plus en plus rare et refusent des fois de rejoindre leurs postes de travail, lorsque mutés, entre autres.  Toutes choses qui rendent difficile la vie des étudiants au sein de leur campus respectif. Des difficultés qui heureusement, ne semblent pas ébranler la volonté des étudiants et des dirigeants, à faire partie des meilleurs.

Il est à noter par ailleurs que la palme d’or dans ce classement revient à l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar au Sénégal, qui occupe la première place. Elle est suivie au classement par l’université d’Abomey-Calavi au Bénin, indique le journal.

Abdourahmane

Posté par Abdourahmane

Je suis Diplômé en Aménagement et Gestion Urbaine en Afrique, Spécialiste en économie urbaine en même tant Reporter et Éditeur au Journal Universitaire. Je suis également un passionné des TIC.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Marche des Syndicats de L’Enseignement

Feder/Gouvernement: vers une autre année scolaire perturbée

Recrutement de plusieurs profils par une organisation sous régionale

Recrutement d’ingénieurs Télécom électronique