in

Conditions de vie difficiles : les étudiants sénégalais en Russie lancent un cri de détresse

Colère des étudiants sénégalais vivant en Russie

Les étudiants sénégalais établis en Russie ne dorment plus du sommeil du juste. À la place d’une augmentation de leur bourse promise par le président Macky Sall, ils ont eu la surprise de constater une réduction de 30 euros (environ 19 600 F Cfa). Selon leur porte-parole, 50 d’entre eux risquent l’expulsion, sans compter les difficultés pour renouveler leur passeport.

‘’ Depuis un certain temps, l’Etat du Sénégal ne pose aucun acte allant dans le sens de faciliter nos conditions de vie estudiantines. Il a franchi le Rubicon, quand il a décidé, au mois de décembre, par le biais de la Direction des bourses installée en France, de supprimer le quart de nos bourses. Autrement dit, d’enlever 30 euros sur les 144 euros qu’on percevait par mois’’.

Ce cri du cœur est de l’Union générale des étudiants sénégalais en fédération de Russie (Uges-Fr). Elle organisait hier une réunion qui a regroupée les 150 étudiants des 15 différentes villes du pays de Poutine où ils résident.

Cette situation constitue, pour eux, une ‘’forfaiture’’. ‘’Nous la dénonçons. Nous avons patienté depuis plus d’un an, sans retour. Nous avons pris langue avec le consul, en vain. Nous sommes fatigués et nous lançons un appel à l’endroit du président de la République et de son ministre de l’Enseignement supérieur pour qu’ils nous viennent en aide. Il faut réparer cette injustice. Alors que nous nous attendions à une augmentation de notre bourse, voilà qu’on nous la coupe. Nous aimerons que les autorités soient sensibles à notre calvaire. Nous leur disons aussi que nous vivons une souffrance qui ne dit pas son nom’’, gémit Ousmane Guèye le porte-parole qui s’est confié à ‘’EnQuête’’.

« Plus de 50 étudiants risquent d’être expulsés »’

Ce dernier soutient que les 150 étudiants sont désappointés, suite à la décision de l’Etat. Les étudiants constatent surtout ce qu’ils considèrent comme une discrimination en faveur de ceux qui sont à l’Hexagone, alors que ces derniers ont plus de possibilités d’eux. ‘’Nos compatriotes qui étudient en France perçoivent plus de 600 euros par mois et ils n’ont pas besoin de retourner au pays pour renouveler leur passeport, sans compter le fait qu’ils ont la possibilité de faire de petits travaux, alors qu’ici, en fédération de Russie, ce n’est pas évident pour un étudiant’’, se plaint M. Guèye.

‘’Pour renouveler le passeport, il faut se déplacer jusqu’au Sénégal ou patienter pendant des mois devant le consulat. Ici, en fédération de Russie, les citoyens sénégalais n’ont pas la possibilité de renouveler leur passeport, faute de machines. Il y a plus de 50 étudiants qui risquent d’être expulsés et ces derniers comptaient sur leur complément de bourse pour rentrer au pays, uniquement pour renouveler leur passeport’’, a fait  remarquer notre interlocuteur. Et pour se faire entendre, les étudiants comptent profiter du contexte sportif. ‘’Nous décidons de boycotter la Coupe du monde, si le gouvernement ne revoit pas notre situation’’.

 ‘’J’ai transmis votre courrier au ministre chargé de l’Enseignement supérieur’’

Face à leur ‘’souffrance’’, les étudiants n’ont reçu de la part de l’Etat qu’une correspondance comme toute réponse. Dans une lettre datée du 23 février 2017, parcourue par ‘’EnQuête’’, le secrétaire général de la présidence de la République, Maxime Simon Ndiaye, y affirme avoir pris connaissance de la requête exprimée par les étudiants. ‘’Le chef de l’Etat a demandé que la préoccupation de l’Uges-fr de bénéficier d’une bourse complète du gouvernement sénégalais soit examiné avec toute l’attention requise. En conséquence, j’ai transmis votre courrier au ministre chargé de l’Enseignement supérieur en vue de l’étude des modalités de prise en charge de vos doléances’’, disait M. Ndiaye. Depuis lors, rien !

What do you think?

184 points
Upvote Downvote

Total votes: 0

Upvotes: 0

Upvotes percentage: 0.000000%

Downvotes: 0

Downvotes percentage: 0.000000%

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Saldé Et Pété en Grève

Faute de profs : Les élèves des lycées de Saldé Et Pété en Grève

délégation médicale

Offre de Bourses entières en Délégation médicale