in ,

Communiqué de presse: Lancement officiel du projet Varriwa

projet VaRRIWA

Le lancement du projet VaRRIWA pour accompagner la valorisation des résultats de la recherche dans quatre pays est prévu le 4 juin 2021 à l’hôtel Radison, annonce un communiqué transmis au Journal Universitaire.

VaRRIWA est une réponse innovante au défi de la valorisation des résultats de la recherche et de l’innovation au Bénin, au Burkina Faso, au Sénégal et au Togo. D’une durée de quatre ans, et doté d’un budget de plus de trois milliards de francs CFA, le projet est porté par l’Agence universitaire de la Francophonie, en partenariat avec :  

  • L’Agence Béninoise de Valorisation des résultats de la Recherche et de l’Innovation Technologique (AbeVRIT) ; 
  • L’Agence Nationale de Valorisation des Résultats de la Recherche et des Innovations du Burkina Faso (ANVAR) ; 
  • L’Agence Nationale de la Recherche Scientifique Appliquée du Sénégal (ANRSA) ; 
  • La Direction de la Recherche Scientifique et Technique du Togo (DRST) ; 
  • Sorbonne Université. 

Son objectif est de contribuer à la création d’un environnement incitatif au transfert de technologie et à l’innovation durable au Bénin, au Burkina Faso, au Sénégal et au Togo. 

La cérémonie officielle du lancement du projet est placée sous le parrainage du ministre de l’Enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation du Sénégal. La presse présente aura la primeur d’une annonce d’une grande opportunité au profit de la communauté des chercheurs, des entreprises et des innovateurs : le lancement prochain d’un appel à projets, qui permettra de sélectionner et de subventionner une douzaine de projets pour un budget d’au moins cent millions de francs CFA chacun. 

Avatar

Written by Fama

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Intelligence artificielle

Négociations intergouvernementales sur le projet de recommandation sur l’éthique de l’intelligence artificielle

L’éducation physique et sportive, discipline mal-aimée des élèves ?