in , , ,

Le projet « Sama Kayittu Juddu », lauréat du concours « Jiggen ci tic »

Concours Jiggen ci tic

Le projet « Sama Kayittu Juddu » (mon extrait de naissance) a été désigné, mardi, lauréat de la 7éme édition du concours « Jiggen Tic » organisé par la Cellule Genre du ministère de l’Economie Numérique et des télécommunications, annonce un communiqué reçu à l’APS.   Ce projet est l’œuvre d’Adji Anta Dabo pour sa plateforme qui vise à doter, à chaque enfant, un bulletin de naissance avec l’implication des ’’badjenu Goox’’ (marraines de quartier), imams ou prêtres, explique la même source.

    Le deuxième prix est décerné à Penda Fall pour son projet de ’’covoiturage’’, renseigne le communiqué, ajoutant que cette plateforme a pour but de ’’mettre en relation des personnes ayant le même itinéraire pour effectuer un trajet commun et éviter les longues files d’attente au niveau des arrêts bus’’.   Oumy Coulibaly a remporté le troisième prix pour son projet ’’Shepharma’’ qui regroupe médecins et pharmaciens dans le but de digitaliser la pharmacie sénégalaise, fait savoir le texte.   Il ajoute que cette plateforme permet d’une part la recherche rapide de médicaments précis dans sa localité et d’autre part une délivrance d’ordonnance numérique.  

Il s’agit d’aller vers ’’un historique numérique des ordonnances en ce sens qu’il permet au pharmacien de pouvoir contacter directement le médecin ayant prescrit une ordonnance donnée’’, précise-t-on dans la même source.   Selon elle, le concours ’’Jiggen ci Tic’’ (filles dans le secteur des TIC en wolof), lancé en 2013, a pour but de promouvoir l’entreprenariat numérique féminin en leur donnant les moyens d’exploiter la technologie pour transformer leur vie présente et future.

aps.sn

Abdourahmane

Written by Abdourahmane

Je suis Diplômé en Aménagement et Gestion Urbaine en Afrique, Spécialiste en économie urbaine en même tant Reporter et Éditeur au Journal Universitaire. Je suis également un passionné des TIC.

déficit commercial au Rwanda

Le Rwanda développe le e-commerce pour réduire le déficit commercial

bassin arachidier

Les paysans du bassin arachidier appellent à une rétention des graines: ils veulent vendre le kilo à 300 frs