in , ,

Coronavirus : quelles aides pour les étudiants ?

Coronavirus-Enseignement Sup

Report des examens et concours prévus jusqu’au 5 avril, suspension des loyers des résidences universitaires, maintien des bourses… Dossier Familial fait le point sur les mesures prévues pour aider les étudiants en cette période de crise sanitaire et de confinement.

Face à l’épidémie de Covid-19, le ministère de l’Enseignement supérieur a annoncé une série de mesures pour soutenir les étudiants.

Les examens et concours prévus jusqu’au 5 avril sont reportés

Les examens nationaux et concours prévus jusqu’au 5 avril sont reportés. « Leur reprogrammation se fera dans les délais les plus courts possibles en fonction de l’évolution de la situation », précise le ministère de l’Enseignement supérieur dans un communiqué. « Pour les concours prévus après le 5 avril, des solutions adaptées seront définies sur la base d’une instruction approfondie ». Les modalités retenues seront mises en ligne sur une page internet dédiée.

Dans les jours qui viennent, les établissements seront amenés à adopter leurs modalités de contrôles des connaissances. Une attention particulière sera portée aux étudiants qui devaient réaliser un stage et dont le projet est remis en cause en raison du confinement.

Les résidences universitaires restent ouvertes

Les résidences universitaires gérées par les Centres régionaux des œuvres universitaires (Crous) demeurent ouvertes pour accueillir les étudiants qui n’ont pas pu retourner chez leurs parents. Par ailleurs, afin de ne pas pénaliser ceux qui ont quitté leur logement géré par les Crous, le préavis contractuel d’un mois ne sera pas opposable en ces circonstances.

En outre, ils n’auront aucun loyer à verser pour le mois d’avril. Enfin, les étudiants qui ont libéré leur logement universitaire « se voient garantir la possibilité, à la levée des mesures prises par le gouvernement, de bénéficier à nouveau d’un de ces logements ».

Lutte contre la précarité étudiante

La ministre de l’Enseignement supérieur, Frédérique Vidal, s’engage à ce que « la contribution de vie étudiante et de campus puisse dans les meilleurs délais financer des bons d’achat de première nécessité » pour les étudiants qui en ont le plus besoin, et notamment ceux confinés en résidence universitaire. Les boursiers conserveront « leur droit aux bourses même si, n’ayant pu valider leur stage compte tenu des circonstances particulières, ils se trouveraient dans la situation d’avoir épuisé leurs droits ».

Les mesures pour les étudiants vacataires et salariés

Les étudiants employés dans leur établissement comme agent vacataire temporaire verront, « dans toute la mesure du possible », leur contrat maintenu pendant toute la durée du confinement. Près de 20 000 doctorants et plusieurs dizaines de milliers d’autres étudiants sont concernés

Enfin, s’agissant des étudiants salariés en entreprise, ils pourront bénéficier du dispositif de chômage partiel. Quant à ceux auto-entrepreneurs, ils pourront percevoir l’aide exceptionnelle de 1 500 € annoncée par le ministère de l’Economie dans le cadre de la mise en place du fonds de solidarité.

Le calendrier de Parcousup est maintenu

Le calendrier de Parcoursup, la plateforme d’orientation post-bac, est pour l’instant maintenu. Les candidats ont ainsi bien jusqu’au jeudi 2 avril pour confirmer chacun de leurs vœux et finaliser leurs dossiers. « Les services académiques suivent la situation des établissements et mettent en place un soutien spécifique auprès d’eux pour veiller à ce que les élèves de terminale puissent être accompagnés, à distance, pour finaliser leurs dossiers », précise le ministère de l’Education nationale.

Les lycéens qui rencontrent des difficultés sur la plateforme peuvent contacter des conseillers via le numéro vert 0 800 400 070. Il est ouvert du lundi au vendredi de 10 heures à 16 heures.

Les étudiants français Erasmus pourront conserver leur bourse

Les étudiants français en programme Erasmus + pourront conserver leur bourse tout au long de leur séjour à l’étranger jusqu’à leur retour en France. L’interruption du séjour d’études ne pénalisera aucun étudiant une fois rentré en France et leur poursuite d’études sera garantie par leur établissement. Les frais supplémentaires inhérents au retour pourront être pris en charge par le programme Erasmus +. En cas de difficulté à rejoindre leur domicile, les étudiants pourront se voir proposer un logement universitaire.

Quant aux étudiants français à l’étranger qui viennent de débuter leur séjour et qui ne se considèrent pas en situation de vulnérabilité, ils peuvent poursuivre leur formation sur place s’ils le souhaitent. Ceux qui approchent de la date de fin de leur séjour peuvent compter sur l’appui du réseau diplomatique français si leur université d’accueil est fermée ou s’ils estiment être en situation de vulnérabilité et souhaitent rentrer au plus tôt.

Enfin, les étudiants internationaux dont les établissements sont fermés sont invités à rentrer chez eux, dans la mesure du possible. Ceux dont le titre de séjour arriverait prochainement à expiration feront l’objet d’une attention spécifique du gouvernement.

dossierfamilial.com

Avatar

Written by Fama

chloroquine

La chloroquine autorisée pour traiter les “formes graves” du coronavirus

Coronavirus-Confinement

« Tout d’un coup, c’est le vide » : loin de leurs familles, la solitude des étudiants étrangers