in

Éducation au Sénégal: Le Cadre Unitaire Syndical des Enseignants du Moyen Secondaire prêt au combat contre l’État

Cusems-État/Cusems

Des tensions guettent l’école sénégalaise, a déclaré Abdoulaye Ndoye qui sonne l’alarme sur les répercussions négatives que peuvent avoir le non-respect, par l’État, de ses engagements envers les enseignants.

«Non seulement le gouvernement n’est pas dans les dispositions pour discuter avec les enseignants, mais il exerce une violence institutionnelle sur le corps enseignant», a déclaré le Secrétaire général du Cadre unitaire syndical des enseignants du moyen secondaire (Cusems).

Selon lui, les nombreux de d’échoppe avec l’Etat font que l’école sénégalaise n’emprunte pas la voie de la stabilisation : «les indemnités du bac et du Bfem du mois de juillet 2017 n’ont pas été payées jusqu’à présent, alors que la date butoir c’est le 30 novembre 2017. C’est inadmissible et inacceptable. La deuxième chose, c’est les ponctions opérées sur les salaires du mois de novembre».

Selon lui, l’Etat n’ayant pas respecté ses engagements, les enseignants allaient en tirer les conclusions de rigueur et agir en conséquence. Le syndicaliste a aussi relevé l’alignement de l’indemnité de logement entre autres.

Ce qui fait que, confie M. Ndoye à Sud Fm, les enseignants ne peuvent plus continuer à subir ces agissements du gouvernement.

What do you think?

184 points
Upvote Downvote

Total votes: 0

Upvotes: 0

Upvotes percentage: 0.000000%

Downvotes: 0

Downvotes percentage: 0.000000%

Abdourahmane

Posté par Abdourahmane

Je suis Diplômé en Aménagement et Gestion Urbaine en Afrique, Spécialiste en économie urbaine en même tant Reporter et Éditeur au Journal Universitaire. Je suis également un passionné des TIC.

Souleymane Bachir Diagne

Le Professeur Souleymane Bachir Diagne remporte le prix Frantz Fanon Lifetime Achievement Prize

Recrutement de jeunes pour une formation de certificat spécialisé

Recrutement de jeunes en masse pour un programme de sensibilisation