in

Vidéo-Département de linguistique et Science du Langage Ucad: Le cri de cœur des étudiants

Département de linguistique et Science du Langage

La promotion des langues nationales ainsi que l’insertion professionnelle des jeunes, deux problématiques qui ont été aujourd’hui au cœur du panel organisé par les étudiants du département de linguistique et Science du Langage de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar.

Sous l’initiative du Cercle Linguiste et Science du Langage (CERLISLA), cette journée a été le prétexte trouvé par les étudiants  dudit département, pour interpeller, autorités académiques et étatiques sur les lancinantes questions liées à l’employabilité et l’insertion professionnelle des jeunes sans oublier l’insertion des langues nationales dans le système éducatif sénégalais.

Sous la présence de nombreuses personnalités, les intervenants lors de cette manifestation n’ont pas manqué de magnifier cette initiative et de se prononcer sur les questions interpellatives. Prenant la parole, le doyen de la faculté des Lettres et Science Humaines, M. Pierre Sarr de préciser « même s’il est évident que la vocation de l’Université n’est pas d’offrir des emplois aux étudiants, il est de ses missions, de donner à ces derniers, les connaissances nécessaires devant faciliter leur insertion dans le tissu social. »

Choisi comme parrain de l’événement M. Boubacar Camara, insistera quant à lui sur la nécessité de considérer davantage les langues nationales dans le système de l’éducation sénégalaise. En effet, celui que l’on connait  comme militant de cette question des langues locales, va rappeler la place capitale qu’occupent celles-ci dans la volonté de développer un pays. M. Camara ne manquera pas de revisiter la phrase de l’illustre Cheikh Anta Diop qui disait ‘’qu’aucun pays ne peut se développer avec une langue étrangère’’. En effet, pour le parrain de la manifestation, il est tout à fait possible d’intégrer les langues nationales dans l’enseignement lorsque l’on sait que les concepts les plus complexes, même scientifiques, ont été théorisés à travers nos longues locales.

Ce discours sera également celui de M Sidy Mockhtar Ndao,  représentant des étudiants du département de linguistique et Science du Langage par sa qualité de président du CERLISLA. À travers cette vidéo, M. Ndao invite les autorités du pays à accorder plus de crédit et d’importance aux langues locales en général et à leur département en particulier. Un département qui doit être selon lui, la voie à emprunter pour intégrer les langues locales dans l’enseignement sénégalais. Une chose qui peut apporter une solution à la problématique de l’employabilité des étudiants qui sortent de leur département, explique le président du CERLISLA.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Responsable Comptable

Recrutement d’un stagiaire comptable par une entreprise automobile

politiques d'emploi en Afrique francophone/Les étudiants de l'UCAD donnent leurs impressions

L’UCAD 4 fois championne d’Afrique aux jeux universitaires