in

5 milliards f cfa détournés des bourses des étudiants sénégalais

Détournement de la bourse des étudiants

Une enquête de l’Inspection générale d’Etat (IGE) du Sénégal a révélé des dysfonctionnements dans le paiement des bourses d’études avec « plus de 5 milliards détournés au profit d’étudiants fictifs » au titre de l’année académique 2016-2017, a appris APA mardi de source médiatique.

« Sur 39 milliards 314 millions 909 mille francs Cfa payés l’année dernière au titre des bourses d’études, plus de 5 milliards 681 millions de francs Cfa sont allés durant l’année académique 2016-2017, de manière indue, à des personnes qui n’avaient pas qualité d’étudiants », révèle Le Quotidien (privé) dans sa parution du jour.

Disséquant le « rapport de l’Inspection générale d’Etat », le journal montre que « 9571 personnes, non inscrites dans aucune école ou faculté universitaire, ont pu bénéficier de 5 milliards 103 millions et quelques francs Cfa ».

Il ajoute que « 52 personnes en formation continue, donc payante, ont pu se partager 25 millions de francs Cfa ».

Selon le journal, le rapport « dénonce » sur ce point le fait que sur trois années académiques, depuis 2014, c’est « 3487 bourses (entières, demies ou de troisième cycle) » qui ont été payées de manière indue à des étudiants inscrits en formation payante, soit « un montant de 1 milliard 805 millions 746 mille 323 francs Cfa ».

Par ailleurs, note le journal, « 582 étudiants, ayant dépassé l’âge requis, se sont arrangés pour détourner plus de 85 millions de francs, tandis que 871 personnes, ayant redoublé plus d’une fois dans leur cycle d’études, ont pu bénéficier d’une cagnotte évaluée à 382 millions 709 mille francs Cfa », sans compter les « 131 fonctionnaires (qui) ont manœuvré pour avoir leur part du gâteau, évalué à 85 millions 513 mille francs Cfa ».

Les auditeurs de l’IGE ont également mentionné dans leur rapport, d’après toujours le journal, l’expiration de la convention entre l’Etat du Sénégal et la banque partenaire pour le paiement des bourses, Ecobank, depuis le 31 décembre 2017.

Dans l’enseignement supérieur public au Sénégal, la bourse entière est de 36.000 f cfa/mois, la demi-bourse fixée à 18.000 f cfa/mois et la bourse de troisième cycle s’élève à 60.000 f cfa/mois.

Le retard du paiement des bourses suscite souvent la colère des étudiants qui l’expriment dans des manifestations de rue. Les dernières en date sont celles du 15 mai dernier et qui ont conduit à la mort de l’étudiant Fallou Sène à l’Université Gaston Berger de Saint-Louis (Nord) lors d’affrontements entre étudiants et forces de l’ordre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Service Technician

SAUDEQUIP CATERPILLAR recrute un Directeur des Ressources Humaines H/F

Recrutement d'un maintenancier

Recrutement de plusieurs points focaux