in

Le DG de l’ARTP prône le développement du commerce électronique

développement du commerce électronique
Le Directeur général de l’Agence de régulation des télécommunications et des postes (ARTP), Abdou Karim Sall, a jugé, lundi, ‘’très important’’ de développer le commerce électronique pour parvenir à en faire de même pour l’économie numérique.
S’exprimant en marge d’un atelier francophone de formation opérationnelle des postes pour le commerce électronique, il a prédit qu’en 2020, ‘’il n’y aura pas de différence entre le commerce traditionnel et le commerce électronique’’.
‘’Développer le commerce électronique, c’est développer l’économie numérique’’, a résumé Abdou Karim Sall. En effet, pour lui, ‘’l’économie numérique ne peut se développer sans le développement du commerce électronique qui est l’ensemble des activités économiques et sociales facilitées par des plateformes’’.
‘’Donc, il est important, sachant qu’en 2020 il n’y aura pas de différence entre le commerce traditionnel et le commerce électronique, de développer ce secteur’’, a-t-il préconisé.
Selon lui, ‘’ une étude avait montré en 2016, que le chiffre d’affaires de ce commerce tournait autour de 15000 milliards de dollars’’. Seulement, relève-t-il, “l’Afrique n’en avait que 2% de part du marché pour ce qui concerne le commerce +be to be+’’. Il précise que “c’est la raison pour laquelle les pays africains ont pris la bonne mesure de s’organiser pour ne pas rater ce grand rendez-vous’’.
A l’en croire, une transaction commerciale sur le réseau internet ne peut être pensée sans “la possibilité de payer à travers le même réseau sans pour autant se déplacer’’.
‘’L’inclusion financière passe par là et avec cette inclusion financière, il est important de noter que le commerce électronique, qu’on doit développer, ne peut pas se développer sans cette inclusion’’.
Il a appelé à développer ‘’le mobile money et le mobile ‘’banking’’, soulignant que ‘’ tous les pays l’ont maintenant compris’’.
’’Nous avons quelques difficultés en Afrique : c’est le faible taux de pénétration des réseaux et le système d’adressage cohérent ‘’, a déploré Abdou Karim Sall.
“Les Etats africains ne manqueront pas de parfaire, ou de mettre en place des systèmes d’adressage, parce que qui dit développement du commerce électronique, dit également la mise en place de site commercial en ligne’’, a-t-il dit.
L’atelier francophone de formation opérationnelle des postes pour le commerce électronique, ouvert lundi ce matin, à Dakar, va durer quatre jours, et regroupe 33 délégués provenant de 22 pays francophone.
aps.sn

Abdourahmane

Posté par Abdourahmane

Je suis Diplômé en Aménagement et Gestion Urbaine en Afrique, Spécialiste en économie urbaine en même tant Reporter et Éditeur au Journal Universitaire. Je suis également un passionné des TIC.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

élèves maitres

Grève des inspecteurs : Les élèves maitres sortent pour protester et clashent la démarche de Serigne Mbaye Thiam

Assistant Logistique et Moyens Généraux

Une société de la place recrute un Assistant Logistique et Moyens Généraux