in , ,

Thiès: des collégiens s’initient au développement personnel

développement personnel

En cette matinée de vendredi, un vent frais souffle dans la grande cour du Collège d’enseignement moyen (Cem) de Thiès None (à 70 km de Dakar). Le calme est d’autant plus plat que les potaches sont occupés à écouter les professeurs dans les salles de classe.

L’une de ces classes nous intéresse particulièrement. Il s’agit d’une classe de 6ème où nous sommes invités à suivre un « cours » bien particulier comparé au cadre.

Nous ne sommes pas dans un cours de mathématiques ou de français, mais une activité extrascolaire axée sur le développement personnel.

Une escapade hebdomadaire d’une heure, loin des matières classiques à laquelle ces jeunes garçons et jeunes filles ont droit chaque semaine au CEM de Thiès None.

Les yeux rivés sur les enseignants, les élèves sont plutôt détendus et les échanges sont de temps à autre ponctués de pauses festives.

Entendre ses gamins décliner leur ambitions dans la vie, défendre leurs idées et surtout manipuler des notions comme la confiance en soi, l’intégrité ou encore le leadership, a quelque chose de surprenant.

«C’est un challenge très intéressant. Il y a des valeurs qui dorment en eux et qu’il faut réveiller », explique Arame Diop Seck, professeure de maths, et une des animatrices de l’activité.

Dans cette salle de classe plutôt propre, un plafonnier neuf brasse tranquillement l’air, en dépit du temps frisquet.

Les potaches jettent de temps à autre des coups d’œil rapide sur un gros livre bleue, un mini-pavé de 200 pages qui leur sert de manuel de base.

«Tout commence par le savoir-être. Ensuite vient le savoir», estime Khadidiatou Ly, animatrice, par ailleurs professeure d’anglais.

Tout comme son camarade Athanase, Aïssatou qui rêve de devenir médecin, se dit séduite par l’interactivité qui caractérise ce programme. « On partage des idées et aussi on apprend à mieux s’exprimer… », narre cette gamine de 13 ans. Presque la moyenne d’âge de cette classe où les élèves s’asseyent parfois à trois sur 25 tables bancs.

Cette initiation au développement personnel est une expérience inédite lancée en mars 2017 par le Centre de développement (EDC, sigle en anglais) à travers un projet intitulé «Amélioration des performances de travail et d’entreprenariat » (APTE).

Les objectifs poursuivis par les promoteurs sont le développement de l’esprit d’entreprise et l’employabilité chez les jeunes.

Les quatre composantes

200 collèges et 50 centres de formation professionnelle  sont concernés par ce projet dont la première phase va durer cinq ans pour un coût global de 9 milliards FCFA.

Parmi les régions choisies, trois sont situées dans le Sud du Sénégal (Ziguinchor, Sédhiou et Kolda) où l’on retrouve les taux de pauvreté les forts du pays. Ensuite viennent les régions de Thiès à l’Ouest, Diourbel au Centre et Kédougou à l’Est.

L’APTE tourne autour de quatre composantes : l’adoption du curriculum au collège, l’adoption du curriculum pour les centres de formation professionnelle, le développement de compétences ainsi que le partage d’expériences et de bonnes pratiques.

Pour dérouler ce programme assez inédit dans le secteur de l’enseignement moyen, l’APTE a choisi deux pays pilotes : le Rwanda et le Sénégal.

Plusieurs organisations non gouvernementales interviennent aussi dans la mise en œuvre du programme dont le principal bailleur est la fondation Mastercard.

Ce projet « est arrivé au moment où un processus de réforme du curriculum de l’enseignement moyen et secondaire est en cours à travers le Projet d’appui au renouveau du curriculum », avait souligné le ministre sénégalais de l’Education nationale,  Serigne Mbaye Thiam, lors du lancement officiel de ce projet en mars 2017.

Abdourahmane

Posté par Abdourahmane

Je suis Diplômé en Aménagement et Gestion Urbaine en Afrique, Spécialiste en économie urbaine en même tant Reporter et Éditeur au Journal Universitaire. Je suis également un passionné des TIC.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bourse d’Excellence Maroc

Concours Bourse d’Excellence – Maroc

Paludisme en Afrique/MIM 2018 Dakar/lutte contre le paludisme

Afrique : à la recherche des moyens efficaces de lutte contre le paludisme

Back to Top
+ Publier

Bienvenue !

Mot de passe oublié ?

Non encore inscrit(e) ? S'inscrire

Forgot your password?

Enter your account data and we will send you a link to reset your password.

Your password reset link appears to be invalid or expired.

Close
of

    Processing files…

    x
    Faites-nous un Like :Merci d'avance.