in

Dindéfélo : à la découverte de la chute du paradis

Découvert entre 1921 et 1923 par un chasseur du nom de Manga Dian Pathé Traoré, Dindéfélo est aujourd’hui une de ces merveilles de la nature qui fait la fierté du Sénégal. Situé  à une heure de voiture de Kédougou et à 10 heures de voiture de Dakar, la cascade prend sa source à 318 m d’altitude au mont Dandé, au cœur d’une végétation luxuriante et d’un relief accidenté qui demande un véritable parcours du combattant avant de se laisser découvrir. Dindéfélo se situe à proximité de la frontière avec la Guinée. Depuis Tambacounda, il faut traverser le parc du Niokolo-Koba, passer par Kédougou et continuer jusqu’à Ségou. Ici, les montagnes se dressent. Dans un pays plat comme le Sénégal, cela surprend ! Dindéfélo signifie d’ailleurs « au bas de la montagne » en langue Peulh. Le village est installé au pied d’un plateau de 450 m d’altitude, dans les contreforts du massif du Fouta Djalon.

Dindefelo-Landscape-Anthony-Kurtz-40487541-980x653

"use strict"; var adace_load_5dd7374099602 = function(){ var viewport = $(window).width(); var tabletStart = 601; var landscapeStart = 801; var tabletEnd = 961; var content = '%3Cscript%20async%20src%3D%22%2F%2Fpagead2.googlesyndication.com%2Fpagead%2Fjs%2Fadsbygoogle.js%22%3E%3C%2Fscript%3E%0A%09%09%3Cins%20class%3D%22adsbygoogle%20adace_adsense_5dd73740995aa%22%0A%09%09style%3D%22display%3Ablock%3B%22%0A%09%09data-ad-client%3D%22ca-pub-4484318388057052%22%0A%09%09data-ad-slot%3D%228787965757%22%0A%09%09data-ad-format%3D%22auto%22%0A%09%09%3E%3C%2Fins%3E%0A%09%09%3Cscript%3E%28adsbygoogle%20%3D%20window.adsbygoogle%20%7C%7C%20%5B%5D%29.push%28%7B%7D%29%3B%3C%2Fscript%3E'; var unpack = true; if(viewport=tabletStart && viewport=landscapeStart && viewport=tabletStart && viewport=tabletEnd){ if ($wrapper.hasClass('.adace-hide-on-desktop')){ $wrapper.remove(); } } if(unpack) { $self.replaceWith(decodeURIComponent(content)); } } if($wrapper.css('visibility') === 'visible' ) { adace_load_5dd7374099602(); } else { //fire when visible. var refreshIntervalId = setInterval(function(){ if($wrapper.css('visibility') === 'visible' ) { adace_load_5dd7374099602(); clearInterval(refreshIntervalId); } }, 999); }

})(jQuery);

Dans cette localité où la nature est d’une générosité extrême, le site semble placer des garde-fous pour rendre difficile son accessibilité et protéger ses richesses. Mais une fois sur place, la merveille semble reconnaître votre bravoure et vous offre un spectacle inédit propice à la relaxation, la détente, la méditation… Dindéfélo est un morceau de bonheur couché sur le lit de la cascade comme le nombril d’un paradis perdu. Un espace naturel d’avant le pêché originel. Une chute pacifique au climat éternellement doux, peuplée de presque deux cents âmes que le bruit de la cascade berce nuit et jour comme des enfants prodigues.

dindefeloDe loin, c’est-à-dire de partout ailleurs, c’est un éden naturel au paysage tapissé d’une verdure luxuriante où sont lovées de véritables piscines à l’eau si claire et belle qu’elle teinte le coton des nuages qui passent, poussés par le souffle humide de l’hivernage sénégalais. L’eau descend de la partie la plus haute d’une des parois de la cascade, à plus de 100 mètres, pour se déverser dans l’anse naturelle réceptacle de cette manne du ciel. Avec une température idéale, les eaux de la piscine sont aussi propices à la baignade et une fois dedans, on plonge dans sa douce fraîcheur. Sous l’effet des rayons de soleil sur les magnifiques chûtes d’eau frétillantes à 120 m, ce petit « jardin d’eden », berce ses visiteurs et leur permet de profiter d’une agréable baignade dans un grand bassin. Dans cette spacieuse piscine naturelle, la température est généralement moyenne, et une sensation de vous retrouver dans un espace béni par les génies de l’eau peut vous habiter. D’ailleurs la légende raconte que ce « rituel de bain mystique » au pied de la montagne est fortement recommandé aux visiteurs car cette source aurait des vertus thérapeutiques et d’autres bienfaits.

Dindéfélo est caractérisée par une végétation luxuriante et abrite le dernier peuplement des chimpanzés. Il y a une vingtaine d’espèces de chimpanzés qui constitue le dernier peuplement, dans la réserve naturelle communautaire sur une superficie de 13 000 hectares.

Cette localité qui renferme autant de merveilles est une vitrine authentique des peuples du Sénégal oriental et qui est à découvrir absolument. Un paradis sur terre, tout simplement.