in ,

La Directrice générale de l’UNESCO salue l’engagement accru des acteurs de l’éducation réunis à l’UNESCO à l’occasion du G7

Directrice générale de l’UNESCO

La Directrice générale a salué l’engagement accru des ministres de l’éducation et des acteurs multilatéraux, exprimé lors de plusieurs manifestations importantes à l’UNESCO les 4-5 juillet 2019 :

En tant que coordonnateur mondial des efforts pour atteindre l’Objectif de l’Agenda 2030 d’une éducation universelle de qualité (ODD 4), l’UNESCO a réuni les grands partenaires multilatéraux de l’éducation (UNICEF, Banque Mondiale, Commission Européenne, Partenariat Mondial de l’Education, Education Cannot Wait, Commission Education, l’organisation mondiale de la Santé, le HCR, l’OIT…), pour définir un cadre commun d’action et accélérer les résultats. Ce dispositif mettra l’accent sur le renforcement des capacités, les résultats de l’apprentissage, la formation des enseignants, la collecte et le partage des données et le financement.

Etaient présents l’Envoyé spécial des Nations Unies pour l’éducation, M. Gordon Brown ; le Directeur général de la Coopération internationale et du développement (DEVCO) auprès de la Commission Européenne, M. Stefano Manservisi ; la Directrice générale de l’UNICEF, Mme Henrietta Fore ; la Présidente du Partenariat mondial pour l’éducation, Mme Alice Albright ; le Directeur général du Pôle d’expertise en éducation de la Banque mondiale, M. Jaime Saavedra, la Directrice de Education Cannot Wait, Mme Yasmine Sherif, Ms Liesbeth Steer, Directrice de la Commission Education et des représentants de l’Organisation mondiale de la santé, du HCR et de l’OIT, entre autres. Les participants ont également appuyé une proposition de l’Envoyé spécial Gordon Brown d’organiser un forum semestriel coprésidé par l’UNESCO, réunissant institutions internationales et donateurs bilatéraux

"use strict"; var adace_load_5d7e51432ce12 = function(){ var viewport = $(window).width(); var tabletStart = 601; var landscapeStart = 801; var tabletEnd = 961; var content = '%3Cscript%20async%20src%3D%22%2F%2Fpagead2.googlesyndication.com%2Fpagead%2Fjs%2Fadsbygoogle.js%22%3E%3C%2Fscript%3E%0A%09%09%3Cins%20class%3D%22adsbygoogle%20adace_adsense_5d7e51432cdb8%22%0A%09%09style%3D%22display%3Ablock%3B%22%0A%09%09data-ad-client%3D%22ca-pub-4484318388057052%22%0A%09%09data-ad-slot%3D%228787965757%22%0A%09%09data-ad-format%3D%22auto%22%0A%09%09%3E%3C%2Fins%3E%0A%09%09%3Cscript%3E%28adsbygoogle%20%3D%20window.adsbygoogle%20%7C%7C%20%5B%5D%29.push%28%7B%7D%29%3B%3C%2Fscript%3E'; var unpack = true; if(viewport=tabletStart && viewport=landscapeStart && viewport=tabletStart && viewport=tabletEnd){ if ($wrapper.hasClass('.adace-hide-on-desktop')){ $wrapper.remove(); } } if(unpack) { $self.replaceWith(decodeURIComponent(content)); } } if($wrapper.css('visibility') === 'visible' ) { adace_load_5d7e51432ce12(); } else { //fire when visible. var refreshIntervalId = setInterval(function(){ if($wrapper.css('visibility') === 'visible' ) { adace_load_5d7e51432ce12(); clearInterval(refreshIntervalId); } }, 999); }

})(jQuery);

© UNESCO

La Directrice générale a également salué l’engagement accru des ministres de l’éducation et du développement des pays du G7 et du G5-Sahel, réunis sous présidence française à l’UNESCO le 5 juillet. Le communiqué conjoint des ministres appelle à des changements radicaux pour améliorer la gouvernance des systèmes éducatifs, recruter et former des enseignants pour la qualité des enseignements. L’UNESCO salue l’appel des ministres à faire de l’éducation des filles et des femmes la priorité des investissements futurs lors du Sommet des dirigeants du G7 du 26 au 28 août 2019 à Biarritz (France). Le nouveau rapport du GEM de l’UNESCO, Bâtir des ponts pour promouvoir l’égalité des genres, présenté à l’occasion de la réunion, montre notamment que le nombre de femmes adultes analphabètes dans les pays à faible revenu a augmenté de 20 millions depuis 2000.

Enfin, l’UNESCO a présenté son initiative “Son éducation, notre avenir”, lancée lors de la conférence conjointe G7 – UNESCO sur l’innovation pour l’émancipation des filles et des femmes grâce à l’éducation. L’initiative repose sur trois piliers afin de produire de meilleures données, adopter de meilleurs politiques, et construire de meilleures pratiques d’enseignement et d’apprentissage. A cette occasion, l’UNESCO a également lancé un nouvel Atlas interactif du droit des filles et des femmes à l’éducation.

Ces différentes manifestations s’intègrent dans le processus de coordination mené par l’UNESCO en qualité de chef de file des Nations Unies pour l’éducation.

La Directrice générale Audrey Azoulay, a souligné l’urgence à agir pour que personne ne soit laissé pour compte :  “L’éducation des filles et des femmes est un droit fondamental et un levier du développement durable. C’est la charpente de tout l’Agenda 2030, sans elle aucun des autres objectifs ne pourra être atteint. »

La Directrice générale appelle l’ensemble des Etats membres à se mobiliser auprès de l’UNESCO en vue du Forum Politique de haut niveau qui se tient cette semaine à New York, et à l’approche du Sommet sur les ODD lors de l’Assemblée générale des Nations Unies au mois de septembre, pour accélérer les efforts en vue de l’Objectif de Développement durable 4. Les derniers chiffres publiés par de Rapport Mondial de Suivi de l’éducation de l’UNESCO montrent que l’Objectif de l’éducation universelle de qualité ne sera pas atteint, à moins d’une accélération significative des efforts de la part des Etats.

 

fr.unesco.org