in

Climat social : Un soulèvement des étudiants en vue à l’Université de Douala

Douala/Université de Douala/Universités africaines

Dans un communiqué daté du 23 février 2019, des mouvements de défense des droits des étudiants de l’Université de Douala dans la capitale économique du Cameroun, invitent les étudiants de tous bords à se joindre à une manifestation devant le Rectorat de l’institution ce 08 mars à l’effet de dire leur ras-le-bol contre le non versement des primes de l’excellence aux « cops » méritants.

                                                

"use strict"; var adace_load_5d5c2ef445f21 = function(){ var viewport = $(window).width(); var tabletStart = 601; var landscapeStart = 801; var tabletEnd = 961; var content = '%3Cscript%20async%20src%3D%22%2F%2Fpagead2.googlesyndication.com%2Fpagead%2Fjs%2Fadsbygoogle.js%22%3E%3C%2Fscript%3E%0A%09%09%3Cins%20class%3D%22adsbygoogle%20adace_adsense_5d5c2ef445ec3%22%0A%09%09style%3D%22display%3Ablock%3B%22%0A%09%09data-ad-client%3D%22ca-pub-4484318388057052%22%0A%09%09data-ad-slot%3D%228787965757%22%0A%09%09data-ad-format%3D%22auto%22%0A%09%09%3E%3C%2Fins%3E%0A%09%09%3Cscript%3E%28adsbygoogle%20%3D%20window.adsbygoogle%20%7C%7C%20%5B%5D%29.push%28%7B%7D%29%3B%3C%2Fscript%3E'; var unpack = true; if(viewport=tabletStart && viewport=landscapeStart && viewport=tabletStart && viewport=tabletEnd){ if ($wrapper.hasClass('.adace-hide-on-desktop')){ $wrapper.remove(); } } if(unpack) { $self.replaceWith(decodeURIComponent(content)); } } if($wrapper.css('visibility') === 'visible' ) { adace_load_5d5c2ef445f21(); } else { //fire when visible. var refreshIntervalId = setInterval(function(){ if($wrapper.css('visibility') === 'visible' ) { adace_load_5d5c2ef445f21(); clearInterval(refreshIntervalId); } }, 999); }

})(jQuery);

Association de défense des droits des étudiants du Cameroun – (c) DR

Le document a été publié avec ampliation au recteur de l’Université, aux doyens des différentes facultés et aux présidents des associations des étudiants.

Ces défenseurs des droits des étudiants dénoncent une « tentative de détournement » de leurs primes alors que dans toutes les autres universités du pays, disent-ils, celles-ci ont déjà été versées « dans les délais » aux jeunes méritants qui s’en sont servis pour « se libérer de certaines de leurs obligations académiques en temps opportun ».

Ils fustigent « le mutisme avéré et l’indifférence affirmée des responsables de l’Université » qui suscitent le « courroux » des étudiants et justifient le mouvement d’humeur en cours de préparation, « question de défendre une cause noble légale et légitime ».

La prime réclamée est de 50.000 FCFA par an, conséquence d’une décision il y a quelques années du chef de l’Etat, pour chaque étudiant Camerounais méritant. Celle-ci est remise depuis quelques années aux jeunes évoluant dans les universités publiques, particulièrement ceux qui passent à un niveau supérieur en obtenant une moyenne officiellement supérieure ou égale à 12/20.

Le communiqué des étudiants :  

lebledparle.com