in ,

L’Afrique terrain d’expérimentation des drones

drones

Alors que la réglementation complique le développement des drones en Occident, la quasi absence de règles en Afrique permet des projets novateurs et font du continent un terrain d’essai mondial pour les véhicules aériens sans pilote.

Dans les domaines de la santé, du développement ou plus classiquement dans un cadre militaire, l’Afrique est un terrain idéal pour le déploiement et les test des opérateurs de drones.

La société américaine Zipline déploient des drones dépassant les 100 km / h pour l’acheminement de réserve de sang dans une clinique isolée au Rwanda. Pour Zipline, le projet au Rwanda n’est pas seulement un moyen de sauver des vies. La société californienne teste également son modèle opérationnel, qu’elle entend proposer à l’avenir aux États-Unis et dans d’autres pays. Le Rwanda est la zone d’essai idéale en raison de l’assouplissement de la réglementation en matière d’aviation, a déclaré Israel Bimpe, responsable des lignes à haute tension. « Le gouvernement est très ouvert en ce qui concerne les aspects réglementaires. »

L’ancienne colonie allemande et belge veut attirer l’innovation dans le pays afin de stimuler la croissance économique. Ainsi, les drones peuvent voler ici au-dessus de la ligne de mire visuelle avec une simple permission. Même les drones hautement automatisés peuvent être utilisés sans permis spéciaux. « Nous voulons créer spécifiquement l’infrastructure et le cadre politique nécessaires à l’introduction de nouvelles technologies pour améliorer la vie des gens », a déclaré le ministre des Technologies de l’information et des Communications, Jean de Dieu Rurangirwa.

Toujours dans le domaine de la santé, en collaboration avec la société Microsoft Tech, des chercheurs américains ont créé un drone capable de capturer les moustiques afin de lutter contre le paludisme, très présent en Afrique.

Dans le domaine militaire, en fin d’année 2017, un protocole d’accord signé entre les États-Unis et le Niger prévoit que les avions pilotés à distance seront armés initialement, par le Commandement militaire de l’Afrique, à la base aérienne nigérienne de Niamey où ils sont actuellement déployés sans armes. « Le gouvernement du Niger et les Etats-Unis se sont engagés à travailler ensemble pour empêcher les organisations terroristes d’utiliser la région comme refuge » ont-ils déclaré.

L’ONU aussi a déployé des drones qui sont un outil extrêmement utile pour mieux suivre les évolutions sur le terrain.

Tous ces développements sont rendus possibles par une réglementation plus souple, la société marocaine Atlan Space, par exemple, qui a aussi comme partenaire Microsoft et l’ONU, a développé un logiciel d’intelligence artificielle permettant aux drones situés dans les eaux ouest-africaines de détecter les infractions environnementales telles que la pêche illégale et les marées noires, et de les signaler aux autorités en temps réel. Dès qu’un drone découvre une activité illégale, il transmet par satellite le numéro d’identification du navire et son identité, a déclaré son PDG, Badr Idrissi.

En Afrique du Sud, au Zimbabwe, au Botswana et au Malawi, des drones programmés de manière similaire aident à filtrer les braconniers. Les avions, équipés de caméras infrarouges, recherchent des personnes dans les réserves animales la nuit et alertent les forces de sécurité armées. « Nos statistiques montrent que les incidents de braconnage diminuent considérablement lorsque nos drones sont dans la région« , a déclaré Otto Werdmuller Von Elgg, responsable du programme Air Shepherd cité par nTV.

Pour revenir au premier exemple, concernant la santé, lorsque les patients nécessitent une transfusion sanguine urgente, les responsables de l’équipe médicale peuvent passer une commande par SMS et en quelques minutes, le drone est prêt, puis il ne faut que le temps de vol, très court avant que les produits demandés ne soient largués en parachute dans une clinique éloignée. Zipline envoie en moyenne 30 drones par jour à travers le Rwanda. « Si vous voulez sauver des vies, chaque seconde compte, les drones sont la solution pour nous« , a déclaré la ministre rwandaise de la Santé, Diane Gashumba.

afrik.com

Abdourahmane

Posté par Abdourahmane

Je suis Diplômé en Aménagement et Gestion Urbaine en Afrique, Spécialiste en économie urbaine en même tant Reporter et Éditeur au Journal Universitaire. Je suis également un passionné des TIC.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

inscription en ligne au concours ENA

Vidéo: Inscription en ligne au concours d’entrée à l’Ecole Nationale d’Administration 2018-2019

stratégie chinoise/Sommet Chine-Afrique/Relations sino-africaines

« La stratégie chinoise connaît ses premiers déboires en Afrique »