in

Pourquoi il faut bien choisir son école de formation professionnelle

Les écoles de formation professionnelle et technique poussent comme des champignons. Mais une bonne partie n’a pas le droit de dispenser des enseignements.

C’est le résultat d’un audit du secteur qui vient d’être bouclé par le ministère de la Formation professionnelle, de l’Apprentissage et de l’Insertion.

D’après Le Soleil, qui la cite dans son édition de ce mardi, l’étude concerne 447 établissements dont 70% sont concentrés entre Dakar et Thiès. Elle révèle aussi que seuls 43,75% des écoles ont une autorisation définitive.

Les auditeurs ont ainsi découvert que 46,19% disposent d’autorisation provisoires et 8,6% sont dans l’illégalité puisque n’ayant reçu aucun agrément.

Autre problème relevé par l’audit : 16% des filières enseignées ne sont pas autorisées au Sénégal.

seneweb.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Concours CNEPS de Thiès 2022-Dépots ouverts

appel

Appel à candidature pour le poste de Stagiaire Finance