in , , ,

L’économie africaine en croissance, d’après le FMI

économie africaine

L’Afrique continue de voir sa croissance s’améliorer, grâce notamment à l’amélioration des prix des produits de base et du pétrole, note le Fonds monétaire international dans ses prévisions semestrielles.

L’Afrique va mieux mais sa croissance ne génère pas encore suffisamment de revenus, voilà l’enseignement que l’on peut tirer du rapport du FMI paru mardi 17 avril. Le grand argentier mondial estime que la croissance va atteindre 3,4 % en Afrique subsaharienne pour l’année 2018, et sans doute 3,7 % en 2019.

économie africaine

})(jQuery);

Les deux locomotives, le Nigeria et l’Afrique du Sud, redémarrent mais de façon encore un peu poussive. De même que le géant pétrolier angolais. L’embellie provient des cours du pétrole et plus généralement des produits de base, les matières premières, qui sont à la hausse depuis deux ans.

Le FMI conseille aux pays africains de se diversifier

Mais attention, avertit le FMI, dans des pays comme le Tchad et la Zambie les administrations accumulent les arriérés de paiement envers les entreprises et cela menace les équilibres sociaux.

La diversification est toujours la recommandation première du FMI pour l’Afrique. Les Etats doivent investir dans d’autres secteurs que les matières premières. Au total, les économistes préviennent que cette croissance, même si elle s’améliore, reste encore trop faible pour se traduire par des améliorations spectaculaires du niveau de vie de la grande majorité des Africains.

rfi.fr