in ,

Chine: 60000 licenciements dans le soutien scolaire

Chine éducation

En Chine, c’est un poids lourd du secteur éducatif privé qui a révélé un plan social sur le réseau social chinois WeChat. L’entreprise New Oriental Education & Technology s’apprête en effet à licencier 60 000 personnes d’un coup. Un nouveau tour de vis de Pékin visant à alléger la surcharge de travail des écoliers chinois et la pression financière sur leurs parents.

En Chine, où l’enseignement est particulièrement compétitif et élitiste, les entreprises qui proposent des cours de préparation d’examens sont très populaires. Obsédés par la réussite de leurs enfants, les parents chinois dépensent sans compter. Cela a permis l’émergence de géants de l’éducation, certains étant même cotés aux États-Unis. 

Or Pékin, qui autorise désormais trois enfants par couple, tente de réduire la charge éducative des familles. Le gouvernement veut aussi réguler le secteur, devenu l’un des plus juteux de Chine, avec un marché pesant en 2018 quelque 220 milliards d’euros. 

De nouvelles restrictions

Ainsi, depuis cet été, de nouvelles directives ont été mises en place par le gouvernement chinois. Les entreprises de soutien scolaire doivent dorénavant s’enregistrer en tant qu’associations à but non-lucratif. Les cours le week-end, les jours fériés et pendant les vacances scolaires ne sont plus autorisés.

Les analystes redoutent que cette législation compromette les futures inscriptions, et donc pèse sur la rentabilité des entreprises du secteur.

rfi.fr

Written by Fama

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

tunisie-éducation, covid 19

Tunisie-Covid-19 : Maintien des cours dans les établissements scolaires

informatique, réseau

ANSD: Recrutement d’un Expert en réseaux et sécurité