in ,

Des élèves de Thiès encouragés à s’orienter vers les géosciences

conseil supérieur des curricula/cantines scolaires/Recrutement de plusieurs professeurs

Au milieu d’une mine, un « surface miner » extrait, puis étale le calcaire, des roches sédimentaires composées essentiellement de carbonate de calcium mais aussi de magnésium. Il est utilisé à 80 % pour la fabrication du ciment. La matière est ensuite convoyée par des pelles mécaniques jusqu’aux deux concasseurs qui réduisent les minerais en petites parties. Le broyeur principal a une capacité de 7 tonnes par heure. Il est géré depuis une salle de commande… Nous sommes à la cimenterie Dangote. Cette opération de charme se déroule devant une trentaine d’élèves de séries scientifiques du lycée de Pout, région de Thiès. C’est pour susciter en eux une vocation pour les géosciences qu’a été initiée cette immersion dans ces mines de calcaire. Une activité entrant dans le cadre de la célébration des Journées des sciences de la terre (Jst) organisées, cette année, par le ministère des Mines et de la Géologie sur le thème : « Géoressources et résilience des populations dans l’espace francophone ».Selon le directeur régional des Mines et de la Géologie, Lamine Diouf, cette thématique cadre parfaitement avec la vision du chef de l’Etat qui, en recevant le rapport de 2014 du Comité national de l’Initiative pour la transparence dans les industries extractives du Sénégal (Itie-Sénégal), disait qu’il devrait « populariser la connaissance des questions relatives au secteur extractif et renforcer la compréhension du niveau des contributions dudit secteur au développement économique et social du Sénégal en vue d’améliorer la bonne gouvernance dans toutes les composantes de la chaîne de valeurs ». Par ailleurs, il dit avoir noté un engouement de la part des élèves. « A travers les présentations des responsables de Dangote, ils ont pu avoir connaissance des opportunités qu’offre le secteur des mines en termes d’emplois. Cela va leur permettre de pouvoir s’orienter vers ces métiers dans ce contexte de découverte de pétrole mais également d’ouverture de mines aussi bien dans la région de Thiès qu’au Sénégal oriental », a estimé M. Diouf.Dans le même registre, le sous-préfet de Keur Moussa, Mokhtar Mbengue, a incité les élèves à choisir les métiers de leur temps comme ceux qu’offrent les sciences de la terre. Pour sa part, le directeur général de Dangote, Luck Haelterman, a relevé que les ressources naturelles découvertes au Sénégal peuvent être une opportunité si et seulement si elles sont travaillées sur place et non exportées vers l’étranger.

lesoleil.sn

Abdourahmane

Posté par Abdourahmane

Je suis Diplômé en Aménagement et Gestion Urbaine en Afrique, Spécialiste en économie urbaine en même tant Reporter et Éditeur au Journal Universitaire. Je suis également un passionné des TIC.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

inscription concours de la douane 2018/Concours douane 2018

Concours Douane 2018 : Toutes les dates à retenir

Doctoriales de l’UASZ

Cérémonie officielle de la première édition des Doctoriales de l’Université Assane Seck de Ziguinchor