in ,

Application du Système LMD… : Les étudiants de l’Endss prennent Diouf Sarr au collet

Endss

Chaude matinée, hier, sur l’avenue Cheikh Anta Diop de Dakar. Les étudiants de  l’Ecole nationale de développement sanitaire et social (Endss) ont barré les deux voies pendant des heures pour exiger du ministre de la Santé et de l’Action sociale leur recrutement, l’application du système Licence master doctorat (Lmd), entre autres revendications.

Les étudiants de l’Endss sont très remontés contre le ministre de la Santé et de l’Action sociale. Ils sont descendus, hier, au niveau de l’avenue Cheikh Anta Diop pour brûler des pneus et exiger d’Abdoulaye Diouf Sarr, leur recrutement. Parce que, disent-ils, après avoir acquis tous les rudiments de la formation, la majorité d’entre eux se retrouvent dans la rue sans emploi. Pis encore, le système Licence master doctorat (Lmd) n’est pas appliqué dans leur établissement. «Depuis la semaine dernière, nous observons un mot d’ordre de grève de 72 heures pour faire entendre nos revendications.  Mais  à notre grande surprise nous constatons que le ministre de la Santé et de l’Action sociale reste insensible à nos problèmes. Nous déplorons sa sourde oreille», martèle Malick Sambou, porte-parole des étudiants.

Sur la question du système Licence master doctorat (Lmd), il y a un décret qui, selon lui, dit que l’Endss doit former des étudiants de licence. Et sur ce, ils sont entrés à l’établissement avec le niveau baccalauréat. Mais, on veut  leur donner le niveau Bfem plus trois ans. Ce qui est inacceptable et injuste à leurs yeux. «Il y a un dossier qui a été mis sur la table de l’administration et étudié par le conseil de perfectionnement depuis 2014. Ce dernier est le seul habilité à appliquer le système Lmd. Ces travaux ont été rangés dans les tiroirs. Les autorités refusent d’appliquer le système Lmd dans notre établissement », peste le porte-parole des étudiants. Selon ces derniers, même sur les épreuves qu’on leur distribue pour les évaluations, il est écrit noir sur blanc, Licence en science infirmière et obstétricale (Lsio). Ce qui est une preuve que le système Lmd doit être appliqué dans leur école. «Nous exigeons aussi la séparation des examens de certification parce que nous sommes entrés par concours dans cet établissement où nous avons passé avec succès toutes les épreuves. Un concours sélectif où, parmi des milliers de postulants, on n’a retenu que 15 infirmiers et 20 sages-femmes», font-ils savoir.

Ces étudiants demandent des explications au ministre de la Santé et de l’Action sociale. Parce que ce dernier est censé savoir qu’ils sont en mouvement d’humeur depuis le jeudi dernier. «Si le ministre de la Santé est incapable de régler cette situation, qu’il l’avoue. Nous ne comprenons pas qu’on nous forme pendant 3 ans et que, à la fin de la formation, on nous jette dehors sans emploi. Nous demandons un recrutement massif parce que tout le monde sait, aujourd’hui, qu’il y a une insuffisance criarde de personnel dans les hôpitaux.  Les générations qui sont sorties depuis 2012 sont toujours au chômage», crient-ils.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inter-cadre des enseignants/Débrayage de l’Inter-Cadre

Débrayage de l’Inter-Cadre, mardi, suivi d’une grève totale mercredi et jeudi

étudiants bénéficiaires d’une bourse/budget de l'enseignement supérieur /Mary Teuw/Le prix destiné à la revalorisation des efforts africains Innovation du système éducatif/Comité de dialogue social/Concours/candidats littéraires au bac/Année blanche à l'UGB/candidats littéraires au bac

Valse de chiffres au sujet de la dette de L’Etat envers les Écoles Privées : Qui dit la vérité entre Mary Teuw Niane et la Fepes?