in

Algérie-Enseignement supérieur : des diplômes qui ne servent à rien

Algérie-Enseignement supérieur

Critiqué dès son lancement, le système LMD (licence-master-doctorat) s’avère finalement être une grave erreur. Le ministère de l’Enseignement supérieur vient de le reconnaître à demi-mot. Le département de Tahar Hadjar s’apprête, effectivement, à revoir plusieurs filières qui…«ne servent à rien.»

Les filières visées ne sont pas adaptées aux besoins du marché du travail. Les étudiants ayant fait leurs études dans ces spécialités se sont retrouvés au chômage après l’obtention de leurs diplômes. Et ils sont des milliers dans ce cas. Ce qui a en outre motivé la décision du ministère, c’est le recul du nombre d’inscrits dans ces filières.

Les spécialités concernées sont les sciences politiques, les doits de l’homme, le sport, l’archéologie, les sciences des archives… A titre d’exemple, l’université Alger3 n’a enregistré, durant l’actuel exercice, que 200 inscrits au niveau de la faculté des sciences politiques. D’autres filières ont enregistré un nombre beaucoup moins important. L’absence de débouchés  a été, rappelons-le, à l’origine de plusieurs mouvements de protestation des diplômés des universités.

S’exprimant sur le sujet, le syndicat des enseignants du supérieur (CNES) estime que le ministère de l’Enseignement supérieur paye cash « ses choix irréfléchis, notamment l’application du système LMD ».

De leur côté, les organisations estudiantines invitent le gouvernement à trouver une solution à ces milliers d’étudiant ayant obtenu des diplômes dans des filières qui ne figurent même pas dans la nomenclature de la Fonction publique.

algeriemondeinfos.com

Abdourahmane

Posté par Abdourahmane

Je suis Diplômé en Aménagement et Gestion Urbaine en Afrique, Spécialiste en économie urbaine en même tant Reporter et Éditeur au Journal Universitaire. Je suis également un passionné des TIC.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Homo sapiens

Un os de doigt d’Homo sapiens, vieux de 85.000 ans, trouvé en Arabie Saoudite

identité numérique/études internationales/prospérité de l’Afrique/Conférence Africaine sur la Régulation et l’Économie Numérique

Conférence Africaine sur la Régulation et l’Économie Numérique (CAREN) : Appel à communications