in ,

Entrepreneuriat rapide : Les premiers financements attendus d’ici à deux semaines

numérique africain/prix Panafricain en Tic/compétences numériquesSeedstars Dakar/programmes numériques/Entrepreneuriat rapide/CTIC-Dakar/BAD/développement par les startups/AfricInvest/start-up/start-up africaines/Concours d'innovation numérique/Euromena Awards lance le concours des startups africaines/20 starups africaines récompensées par la Banque Mondiale/Top 10 des pays africains

Le délégué général à l’entrepreneuriat rapide (Der), Pape Alioune Sarr, a annoncé, hier, que les premiers financements seront disponibles d’ici deux à trois semaines. Il prenait part à la 8ème édition du cycle de conférences des « Mardis du numérique », organisée à la chambre de commerce de Dakar.

A la date d’hier, 120.000 dossiers de demandes de financement ont été reçus à la Délégation générale à l’entrepreneuriat rapide (Der), depuis son lancement. Ce chiffre a été donné par le délégué général, Pape Alioune Sarr qui participait à un panel sur le thème : « le rôle des grandes entreprises et de l’Etat dans l’amplification de création d’emplois à travers des services à valeur ajoutée ».

Les futurs bénéficiaires devront bientôt entrer dans leur fonds, selon le délégué général. « D’ici 2 à 3 semaines, nous sortirons les premiers financements », a révélé M. Sarr. L’objectif visé est d’octroyer 10 milliards de FCfa aux porteurs de projets. Il explique que ces 120.000 requêtes viennent de jeunes et de femmes qui souhaitent se lancer dans diverses activités telles que la pêche, l’élevage, l’agriculture, le numérique. Pour accélérer le processus de sélection des dossiers qui seront financés, 70 agents ont été recrutés pour les opérations de saisie. Ils sont chargés du traitement des demandes parvenues à la Der.

Interpelé sur le milliard accordé par le chef de l’Etat, Macky Sall, aux jeunes créateurs s’activant dans le numérique, M. Sarr a révélé que 150 dossiers ont été reçus et sont en cours de traitement. Il a annoncé, sur ce point, qu’un premier décaissement de 700 millions de FCfa est prévu dans deux semaines, au profit des demandeurs.

Présidant l’ouverture de cette 8ème édition, le ministre de l’Emploi, de l’insertion professionnelle et de l’intensification de la main d’œuvre, Abdoulaye Diop, a reconnu que l’accès à l’emploi est difficile. Il rappelle, toutefois, les nombreux efforts consentis par l’Etat pour accompagner les entreprises locales dans la création de richesse et d’emplois. Il cite la mise en place d’instruments de financement comme le Fonsis, le Fongip et la Bnde. S’y ajoutent les autres structures d’assistance et d’accompagnement telles que le Bureau de mise à niveau, l’Adepme, la Der…

Pour le président de l’Association African performance institute, Ibrahima Nour Eddine Diagne, par ailleurs administrateur général de Gainde 2000, l’accès à l’emploi est une question qui se pose dans toutes les sociétés. Il soutient que la qualité du service, dans le domaine du numérique, constitue une niche d’opportunités d’emplois. D’après lui, les entreprises publiques peinent à satisfaire les demandes de services des citoyens. Pour combler ces manquements, il invite à investir dans le numérique.

lesoleil.sn

Abdourahmane

Posté par Abdourahmane

Je suis Diplômé en Aménagement et Gestion Urbaine en Afrique, Spécialiste en économie urbaine en même tant Reporter et Éditeur au Journal Universitaire. Je suis également un passionné des TIC.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commerciaux Carreaux

Une société de la place recrute des Conseillers Commerciaux (H-F)

maltraitance des tout-petits

Clôture de la semaine de l’enfant : Poursuite de la lutte contre la maltraitance des tout-petits