in ,

L’Ucad lance un Master en Environnement et Gestion des rejets miniers

jeux universitaires/session unique/Environnement et Gestion des rejets miniers/plan stratégique de communication/ONG LAPSE/REFORM/profs de maths

L’Institut des sciences de l’environnement et l’Institut des sciences de la terre de l’Ucad ont lancé un Master en Environnement et Gestion des rejets miniers. La première promotion va démarrer dès l’année universitaire 2018-2019.

La première cohorte du Master Environnement et Gestion des rejets miniers, mis en place par l’Institut des sciences de l’environnement (Ise) et l’Institut des sciences de la terre (Ist) de l’Ucad, va commencer sa formation à partir de l’année universitaire 2018-2019. Il a été officiellement lancé, le 5 juillet 2018, dans les locaux du Bureau du Québec à Dakar, en présence des autorités des ministères de l’Environnement, des Mines, de l’Enseignement supérieur et des représentants de l’Ucad.

Cette nouvelle offre de formation vise à doter le Sénégal de ressources humaines de qualité capables de prendre en compte les externalités négatives engendrées par l’exploitation des ressources minières. Surtout que cette dernière, selon le Pr Bienvenu Sambou, directeur de l’Institut des sciences de l’environnement, n’est pas sans risques. Elle entraîne, a-t-il dit, des impacts environnementaux qui touchent les écosystèmes, la biodiversité et les ressources en eau. Ces nombreux rejets doivent être gérés, de façon plus rationnelle, par des spécialistes en la matière. Ces experts seront, dans deux ans, sur le marché grâce à ce Master commun de l’Ise et de l’Ist, avec l’appui de l’Ecole polytechnique de Montréal (Canada) et des sociétés minières.

Avec les nouvelles découvertes de pétrole et de gaz, a informé le Pr Sambou, le Sénégal aura besoin de ressources humaines de qualité dans le domaine de la gestion des rejets miniers. A travers cette nouvelle formation, a-t-il rappelé, l’Ucad veut apporter sa contribution à la mise en œuvre de la politique minière au Sénégal. « Ce Master est arrivé à point nommé. Il va promouvoir une activité minière plus responsable », a souligné le directeur de l’Ise. Pour une bonne réussite de ce Master, le directeur de l’Ist, le Pr Abdou Aziz Ndiaye, a sollicité la collaboration du secteur extractif. « Nous souhaitons l’appui du secteur extractif sur le plan financier mais aussi sur le plan de l’appui pédagogique. Ce Master nécessite l’octroi de bourses minières pour les plus méritants », a-t-il plaidé. En effet, il est ouvert aux étudiants formés en géologie, en hydrologie et en physique-chimie, mais aussi à ceux formés sur les questions environnementales, éthiques, sanitaires, économiques et sociales, de gouvernance et de développement durable.

Le Pr Mamadou Sidibé, représentant le recteur de l’Ucad, a informé que l’assemblée de l’université a adopté, depuis le 20 décembre 2017, tous les textes relatifs à ce Master Environnement et Gestion des rejets miniers et que la formation va démarrer dès 2018-2019.

lesoleil.sn

Abdourahmane

Posté par Abdourahmane

Je suis Diplômé en Aménagement et Gestion Urbaine en Afrique, Spécialiste en économie urbaine en même tant Reporter et Éditeur au Journal Universitaire. Je suis également un passionné des TIC.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recrutement d'agents mandataire

Recrutement d’agents mandataire

Rencontre Mary Teuw Niane et les instances académiques

Rencontre Mary Teuw Niane et les instances académiques de l’UGB: Le calendrier académique, au menu des échanges