in ,

27% des plus de 60 ans exclus du numérique

exclus du numérique

Plus d’un quart des seniors de plus de 60 ans n’utilisent jamais internet, affirme une étude* réalisée par l’association Les Petits frères des pauvres, qui appelle à un « plan national » de lutte contre « l’exclusion numérique des personnes âgées ». Selon cette étude CSA, rendue publique jeudi, le taux de non-connexion au réseau est de 27% pour les plus de 60 ans, et monte à 59% pour les plus de 85 ans.

"use strict"; var adace_load_5c6a761b356f2 = function(){ var viewport = $(window).width(); var tabletStart = 601; var landscapeStart = 801; var tabletEnd = 961; var content = '%3Cscript%20async%20src%3D%22%2F%2Fpagead2.googlesyndication.com%2Fpagead%2Fjs%2Fadsbygoogle.js%22%3E%3C%2Fscript%3E%0A%09%09%3Cins%20class%3D%22adsbygoogle%20adace_adsense_5c6a761b35694%22%0A%09%09style%3D%22display%3Ablock%3B%22%0A%09%09data-ad-client%3D%22ca-pub-4484318388057052%22%0A%09%09data-ad-slot%3D%228787965757%22%0A%09%09data-ad-format%3D%22auto%22%0A%09%09%3E%3C%2Fins%3E%0A%09%09%3Cscript%3E%28adsbygoogle%20%3D%20window.adsbygoogle%20%7C%7C%20%5B%5D%29.push%28%7B%7D%29%3B%3C%2Fscript%3E'; var unpack = true; if(viewport=tabletStart && viewport=landscapeStart && viewport=tabletStart && viewport=tabletEnd){ if ($wrapper.hasClass('.adace-hide-on-desktop')){ $wrapper.remove(); } } if(unpack) { $self.replaceWith(decodeURIComponent(content)); } } if($wrapper.css('visibility') === 'visible' ) { adace_load_5c6a761b356f2(); } else { //fire when visible. var refreshIntervalId = setInterval(function(){ if($wrapper.css('visibility') === 'visible' ) { adace_load_5c6a761b356f2(); clearInterval(refreshIntervalId); } }, 999); }

})(jQuery);

« L’exclusion numérique (…) met un nombre important de nos aînés encore plus en marge de la société et les isole davantage dans notre monde hyper connecté », « y compris pour les classes d’âge les plus jeunes comme les 60-69 ans, encore nombreux à être non-utilisateurs », soulignent les auteurs de l’étude.

Pour Armelle de Guibert, déléguée générale des Petits frères des pauvres, « il serait dommage que les pouvoirs publics pensent que pour cette génération-là, il n’y a plus rien à faire ». Les seniors doivent être « accompagnés » pour pouvoir à leur tour utiliser internet, mais de manière « individuelle » et « pragmatique », a-t-elle dit à l’AFP.

« Si on leur dit ‘vous n’avez pas le choix, il faut vous y mettre’, et qu’on les inscrit de force à une formation, ça ne marchera pas », a expliqué Mme de Guibert. Aux personnes les plus réticentes, il faut « donner envie, qu’elles en voient l’intérêt », a-t-elle ajouté. Car, à rebours des idées reçues, les seniors « qui s’y mettent » passent finalemant beaucoup de temps sur internet, et certains affirment même ne plus pouvoir s’en passer, relève l’étude.

Les Petits frères des pauvres recommandent d’installer « un univers ‘web-friendly’ dans le quotidien des personnes âgées », par exemple en développant des connexions wi-fi dans les maisons de retraite, mais aussi d’encourager les seniors à devenir à leur tour « acteurs » de l’internet.

*Etude CSA: volet quantitatif réalisé par téléphone du 17 au 30 avril 2018, auprès de 1.503 personnes âgées de 60 ans et plus, déterminé suivant la méthode des quotas. Volet qualitatif: entretiens individuels d’une heure environ, réalisés en face-à-face, du 1er au 20 juin 2018, auprès de 11 personnes de 61 à 94 ans accompagnées par les petits frères des Pauvres).

lefigaro. fr