in

Les 4 facteurs expliquant la faible compétitivité de l’Afrique

Dette du continent/forte croissance économique/dossiers économiques/Afrique subsaharienne/faible compétitivité

Si l’on exclue Maurice et l’Afrique du Sud, tous les pays africains sont classés parmi les plus mauvais élèves en ce qui concerne la compétitivité. Comment expliquer ces médiocres performances ?

Dans son article, Ibrahim Anoba, retient essentiellement 4 raisons à cette faible compétitivité. La première est le copinage qui conduit aux monopoles protégés excluant toute concurrence loyale. Ceci mène à la faiblesse de l’innovation sur le continent. Rajoutons un environnement des affaires hostiles qui épuise et/ou dissuade les entreprises privées. Enfin, la faiblesse des ressources humaines entre en jeu : programmes inadaptés aux besoins de l’entreprises, éducation négligée par les Etats. On connaît les problèmes. Encore faut-il vouloir les résoudre.

Dans le dernier rapport sur la compétitivité mondiale, sur les indicateurs responsables de la productivité et de la croissance à long terme, les pays africains sont mal classés. Sur les 140 pays étudiés, l’économie africaine la mieux classée est Maurice au 49ème rang, puis l’Afrique du Sud à la 67ème place. La majorité des autres pays africains croupissent dans le tiers inférieur du classement. Cette médiocre performance, sur l’un des principaux indices de mesure du progrès économique, confirme la situation déplorable dans laquelle se trouve l’économie africaine, du moins en ce qui concerne le passé récent. Il y a quatre principaux facteurs à l’origine de ce déficit de compétitivité.

Des marchés pervertis par les monopoles

La principale raison pour laquelle il est difficile pour les pays africains d’intégrer la moitié supérieure de ce classement réside dans les monopoles sur les marchés. Les économies concernées entretiennent, à des degrés divers, des relations malsaines entre les hommes politiques et les hommes d’affaires, ce qui favorise le contrôle des moyens de production par un petit nombre d’entreprises.

La meilleure situation devrait être un espace ouvert permettant aux entrepreneurs ou aux entreprises intéressés de se faire concurrence. Malheureusement, nous trouvons actuellement des secteurs clés, notamment les transports, le pétrole et l’énergie, où le gouvernement est le seul fournisseur. Dans les rares cas où l’offre est privée, les prix et les quantités sont dictés par les grandes entreprises avec la complicité des hommes politiques corrompus. Cela élimine effectivement la concurrence nécessaire pour améliorer la capacité du marché à répondre à la demande au moindre coût pour les consommateurs africains, qui ont les revenus les plus faibles au monde. Cela se traduit également par la perte de liberté de choix du consommateur. Celui-ci n’ayant guère d’option pour rejeter les termes d’échange, l’effet disciplinaire sur le producteur est affaibli, d’où le déclin de ces économies au fil du temps.

Une faible innovation

Le grand avantage d’un marché concurrentiel est de favoriser l’innovation, ce processus de génération d’idées visant à maximiser les gains tirés des investissements. Alors que le reste du monde met régulièrement à jour ses dernières innovations en matière de robotique et d’intelligence artificielle, aucun des pays africains mal classés n’a réussi à intégrer la science et la technologie dans ses systèmes éducatifs, ce qui pénalise divers secteurs de l’économie. Par exemple, l’agriculture, qui contribue le plus au PIB du continent, n’est toujours pas assez mécanisée. Les dirigeants de ces pays doivent déjà savoir que la modernisation d’un secteur important comme l’agriculture devrait être le premier de leur programme économique s’ils veulent vraiment être compétitifs.

Un environnement des affaires hostile

L’environnement des affaires dans la plupart des régions du continent est loin des standards minimums. Cela signifie, en particulier, que les lois et réglementations régissant le business sont considérées comme hostiles en Afrique. Par exemple, le démarrage d’une entreprise ou l’enregistrement d’une propriété dans la plupart des pays d’Afrique subsaharienne prend généralement plus de temps qu’ailleurs. Bien qu’il s’agisse d’un effort qui ne devrait normalement pas dépasser un à trois jours ouvrables, au Nigéria, par exemple, il faut généralement six semaines pour enregistrer une entreprise ; Il en va de même pour le Cameroun, alors que dans des pays comme la RD Congo, le Niger et le Burundi, cela peut prendre encore plus longtemps.

C’est l’une des raisons pour lesquelles l’Afrique subsaharienne est reconnue comme le pire endroit pour les entrepreneurs. Par conséquent, ces lenteurs bureaucratiques sont un handicap majeur pour la compétitivité d’une économie. De même, avec la concurrence biaisée entre les entreprises publiques, les grandes entreprises et les micros-petites entreprises, il n’est pas étonnant que l’Afrique soit mal classée.

Par ailleurs, la bureaucratie, conjuguée à la faible protection de la propriété privée, complique le processus de prise de décision pour les acteurs de la chaîne de valeur tels que les agriculteurs, les commerçants locaux et les consommateurs. En fin de compte, la valeur ajoutée qu’elles créent est assez faible. Ces problèmes pourraient être évités si les gouvernements africains cessaient tout simplement d’imposer des réglementations rigides et inutiles. Toutefois, comme il est peu probable que cela se produise de si tôt, l’environnement commercial restera hostile.

Un faible capital humain

La capacité d’un travailleur africain moyen à contribuer de manière significative au processus de marché est restée relativement stagnante pendant des décennies. En effet, tandis que la population de jeunes continue de croître, la disponibilité des opportunités d’emplois ne suit pas la même cadence. Selon le récent indice de capital humain de la Banque mondiale, la valeur marchande de l’ensemble des compétences d’un travailleur africain moyen est parmi les plus basses du monde. Cela a créé un large fossé entre les compétences disponibles et les profils demandés par les employeurs. C’est aussi la raison pour laquelle 70% de la main-d’œuvre du continent se trouve dans le secteur agricole.

Pendant ce temps, l’éducation reste la clé de la productivité humaine. En fait, plus les pays investissent dans l’enseignement technique, plus leur économie devrait s’améliorer dans les domaines de la science et de la technologie. Pour les pays africains concernés, la prochaine étape dans l’amélioration de leur capital humain consiste à investir davantage dans l’éducation. D’autres besoins, tels que la santé, la sécurité et la nutrition, disparaîtront une fois que les améliorations apportées à l’éducation et la facilité des affaires entreront en ligne de compte.

Ibrahim Anoba, éditeur de Africanliberty.org

Avatar

Written by Arame

Chargé de Projet RAP – Saraya/Coordonnateur de Programme/Chef de Projet Généraliste/Responsable des Programmes/Stagiaire de l’information publique/Agent Technique contrôle/Responsable commercial en CDI/Ingénieurs Hydrauliciens/Responsable de la formation vente/Consultant Production Video/Responsable Secteur Protection/Relations Clientèle Entreprises/Chargés d’Affaires PME/Consultants Formateurs /chargés d’Affaires Clientèle Privée/Assistant Technique National/Commercial Sédentaire Média/Publicité/sécurité des femmes journalistes/Ingénieurs Bureau Technique/Données/CONFEMEN/Chargé de Plaidoyer & Communication/Consultants en Cybersécurité/transaction et gestion immobilière /Agent de recouvrement Homme/Femme/Production thermoformage/Coordinateur Régional Médias Sociaux/Associé(e) aux Finances/Assistant Chef de projet/Majorel Phone Group/USAID Sénégal/projet Senior/Dessinateur de Projets/Stagiaire Assistant(e) de Projet/Schlumberger/Responsable secteur formation/Conducteurs de Machines/Superviseur technique basé/Coordonnateur de Projet Protection/Directeur des Opérations Adjoint /Consultant en Recrutement IT/Renforcement des Capacités et du Genre/Consultant Confirmé en Ressources Humaines/Chef de projet chargé/Recrutement d'un Consultant /Chargés d’investissement/Recrutement d'un Consultant/Commercial événementiel/Opérateurs de Transfert d’Argent/Agent Marketing/Orange Business Solutions/recherche de financements/Agents de sécurité et de superviseurs/Stagiaire en Marketing et stratégie/Conducteur de Travaux/Responsable Sports de Randonnée/Coordonnateur-trice du Séminaire/Stagiaire en Ressources Humaines H/F/Coordonnateur Marketing et Commercial/Responsable des opérations/Stagiaire Agent Commercial/Chargé Marketing Opérationnel/Spécialiste en développement des affaires/Assistant QHSE Bilingue/Chargé de Programme 2/Responsable d’opérations H/F/Administrateur de bases de données/Délégués Médical/Animateurs Sécurité/Leader Technique JAVA-Angular JS/Assistant de Programme/Spécialiste en Bâtiment et Travaux publics/Stagiaire Marketing et Communication Digitale/Carrefour International/Juriste Principal Géo-Marché /Assistant Cellule Opérationnelle/Humanité & Inclusion/installation de vidéosurveillance/Technicien contrôle commande numérique/colloque sur Africana.Figures/Pilote Central à béton/Intervention Manager Formation/chargé du recrutement/Agent d’évaluation/Expert en Contractualisation/Technicien Intervention en hauteur/Ingénieur géotechnicien/Réceptionnistes/Spécialiste en épargne populaire /Stagiaire Energie/Environnement/Technicien Gestion de Stock H/F/ARD/Consulting recrute/Agent d’expérience du vendeur/consultant international en évaluation/Contrôleur financier Services Partagés/Analyste Conformité Flux transactionnels /Superviseurs Suivi Evaluation/candidat pour un poste de Directeur/Contrôleur de Gestion Opérationnel H/F/Stagiaire Chaîne d’approvisionnement/Développeurs Junior/Administrateur de Solutions Bancaires/Business Développeur Cloud & Datacenter/Chef de Centre Relation Client/Chargé principal des Opérations/Spécialiste en Infrastructures Rurales/Architecte Logiciel/Coordonnateur Sensibilisation Homme/Femme/Chef d’équipe production/Assistant de recherche en économie de la Santé/Mécanique Engins Lourds /Administratif-Financier/Chargé de la coordination du développement/Chauffeurs poids lourds et légers avec Grue/Chargé de la coordination du développement/Assistant commercial et administrative bilingue/Chargé de programme/Chefs d’équipe maintenance/Global Business Group/Chargé de Paie/Technicien Fibre Optique Homme/Femme /Référent Logistique-Service Urgences/candidature pour le recrutement d’un Ingénieur/recrutement d’un Ingénieur informaticien/Data Engineers Confirmés/IT4LIFE/Directeur technique Construction/Attaché d’Administration Universitaire RH/Responsable Produit Outillage/entreprise de Génie civil et Bâtiment/PNUD recrute un Stagiaire/développeurs Salesforce/Développement de Projets/DCFE/assistant production à Diamniadio/Contrôleur des risques h/f/Stagiaire Commercial en informatique/Chef de projet organisation/Associé à l’administration et aux finances /Conservateur à la bibliothèque centrale/Animateur HSSE/Coordinateurs Projet Expérimentés/Gestionnaire administratif et comptabilité/Stagiaire Assistant Analyste/responsable de la restauration/Chargé de Communication H/F/recrute un Contrôleur de Gestion /Stagiaire Agent de Contrôle Qualité/Concepteur Rédacteur-Collecte de fonds/Directeur d’Agence Ingénierie/Senelec/Gestionnaire du bureau/Spécialiste en gestion des données/Directeur de la Promotion Immobilière/Administrateur Système en Calcul Scientifique/Techniciens contrôleurs de travaux électriques/Responsable QHSE Homme/Femme /Chargé de la Sécurité des Systèmes/Spécialiste en renforcement de capacité/Programme des Nations Unies/stagiaires dans une bibliothèque/Chargé de contrôles Centralisés/stagiaire en Webmaster/Directeur de Centre Commercial/Prestataire de service/develoPPP for jobs/Analyste Stock/Assistants administratifs Homme/Femme/Agent Self Sign-Up/Préparateur Technique/Enseignant-chercheur en Bibliothéconomie/stagiaire en Suivi essai clinique des plantes/Référent Ressources Humaines Bilingue/Assistant Trésorerie/Analyste aux Achats/SIMPA SN/Architecte Cloud/Assistant Activation Services/maintenance de systèmes de refroidissement/Directeur des Opérations Datacenter/CCP/Facilitateur en Nutrition/ONG ALIMA recrute/Associés Chargés d’affaires/agence de communication/Stagiaire Infographiste/Chargé de missions commerciales/Journaliste Web/Attaché Commercial/Hôte(sse) de caisse/Boabab+/Ingénieur Méthode et Production/Stagiaire en gestion de projet/chargé des politiques de programme/stagiaire assistant TIC/Juriste Fiscaliste/Agent de la Médiathèque/Expert photovoltaïque / Chef de projet/Stagiaire Ingénieur en Agronomie/électromécanicien/Épidémiologiste/Chargé de la coordination/Bilingue/Ingénieur Déploiement et Services/Chef de Service Achats/Consultant en Évaluation/Commercial Front-Office/Commercial Responsable B to B/Responsable Ressources humaines/Responsable Sécurité/Directeur de la surveillance/Responsable Scolarité Chargé de l’Accueil/Responsable des Opérations Terrain/Expert en planification/ingénieur d’Études en Génie Électrique/Consultant Analyse/Pour postuler, merci d’envoyer vos CV à l’adresse emaChargé de missions Ressources Humaines/Directeur de la communication/Technicien biologiste/volkeno/Mécanicien spécialiste Compresseur/International Staffing Company/recrutement de plusieurs Tuteurs/Assistants Financiers/Développement du Personnel/Développement de Projets/Consultant Analyse de l’économie politique/Responsable Juridique et Fiscal/IFADEM/Agent de gestion locative/Directeur de l'ingénierie/Fonction Publique/Attachés d’Administration Universitaires/Sauvegardes Environnementales/passation de marchés/PATS/Action contre La Faim/ONG HEKS-EPER/Digital Engagement Manager/Consultant WASH Specialist/chargé de projets secteur privé et financier/Directeur Technique/Contrôleur/Assistant de Projet-Contrôleur de gestion atelier/recrutement assistants stagiaires

Recrutement d’un Responsable Juridique et Fiscal

former les étudiants africains/frais d'inscription en France

Hausse des frais d’inscription en France : les étudiants sénégalais réagissent