in ,

Femme et recherche scientifique : L’IRD met les jeunes chercheures à l’honneur

Femme et recherche scientifique

La 4ème édition de la journée d’étude des jeunes chercheures s’est tenue ce mardi 26 mars 2019 à Ouagadougou. Initiée par l’Institut de Recherche pour le développement (IRD), l’objectif de cette journée est de promouvoir la place de la femme dans la recherche. Placée sous le thème : femmes et recherche pour le développement, la journée a été marquée par des partages d’expérience entre femmes chercheuses séniors et celles juniors.

11 doctorantes dans les domaines de la Biochimie, des énergies renouvelables, de la Biologie, des Mathématiques, du Droit des affaires, et de la Sociologie  ont tour à tour présenté leur résultats de recherche. Pour la représentante déléguée de l’IRD au Burkina Faso, Dominique DUMET les femmes ont beaucoup à apporter dans la recherche d’où la nécessité de travailler à leur promotion.

})(jQuery);

La représentante déléguée de l’IRD au Burkina Faso, Dominique DUMET

« L’idée d’une  telle rencontre est que ces jeunes chercheuses profitent de l’occasion pour créer des réseaux qui leur permettent d’échanger entre elles et partager des expériences dans le domaine de la recherche », a t-elle souligné.
Cette journée a été également marquée par une table-ronde sur le parcours des femmes engagées dans le milieu scientifique. Ce tête à tête entre les chercheuses séniors et les jeunes chercheuses a été l’occasion pour Yvonne BONZI/COULIBALY , chimiste et directrice de l’institut des science, et Marie-Thérèse SOME , sociologue et directrice du FONER, de partager leurs expériences et prodiguer des conseils aux jeunes chercheuses.

Yvonne BONZI/COULIBALY a exhorté les jeunes chercheures à aimer leur métier, à être dans le vrai dans tout ce qu’elles font et à se cultiver en permanence. Elle a par ailleurs invité ces jeunes chercheuses à toujours partager leurs connaissances avec les autres chercheuses. « Il ne faut pas mentir dans la recherche, il y a des méthodes à suivre dans le domaine de la recherche et il faut absolument les respecter » a indiqué Yvonne BONZI/COULIBALY.
Dans la même perspective Marie-Thérèse SOME a exhorté les chercheures juniors à avoir confiance en elles même et à se faire toujours accompagner et assister par des seniors au besoin.

Une doctorante recevant son attestation des mains de la représentante déléguée de l’IRD

En rappel, les résultats des recherches présentées par certaines des doctorantes au cours de cette journée sont toujours en cours d’achèvement. Les études se poursuivent pour apporter des confirmations aux hypothèses. Chacune des jeunes chercheures est repartie avec une attestation de participation délivrée par l’Institut de Recherche pour le développement (IRD) .

queenmafa.net