in

Manifeste de la 2ème Conférence des Femmes d’Affaires Arabes et Africaines

Femmes d’Affaires Arabes et Africaines

Le Manifeste des femmes d’affaires d’Afrique et du monde Arabe formalise l’engagement de la communauté économique féminine pour un développement inclusif et équitable. À travers ce manifeste, les femmes d’affaire d’Afrique et du monde Arabe s’engagent à promouvoir et à intégrer les objectifs du développement durable dans le cadre de leurs fonctions, activités et environnement.

Le Manifeste est également un appel à la mobilisation des dirigeants et des institutions en faveur de l’intégration pleine des femmes dans la vie économique et dans les projets de développement des Nations. La société doit tracer la voie d’un avenir plus inclusif ou pauvreté et inégalités se réduisent, ou la paix et la stabilité sont une priorité et ou les femmes jouent leur plein pouvoir dans leur sociétés respectives. Ces challenges pour un avenir meilleur ne doivent pas être considérés individuellement car ils sont un tout, une alchimie pour que perdurent les immenses évolutions de ces dernières décennies.

Dans ce contexte, des axes débattus, il en est ressorti ce qui suit :

1) Les initiatives des Gouvernements et les best practices pour soutenir l’entrepreneuriat féminin

  • Repenser l’éducation de nos enfants, avec des réformes éducatives pour la formation d’une élite économique féminine et changer les mentalités. Il faut travailler sur l’université pour révolutionner le système scolaire, faire évoluer le mindset pour que les filles aient les mêmes chances que les garçons. On ne peut pas ramener l’université, c’est les gens qui doivent venir à l’université, qui est un lieu de construction pour soi-même (connaissances, confiance en soi, leardership…)
  • Sensibilisation des élus, imposition de la parité ou de quota dans les politiques publiques et promotion de la participation des femmes dans tous les secteurs. Il est nécessaire de donner un pouvoir aux femmes dans tous les secteurs qui constituent notre société. Les femmes doivent être dans des postes à responsabilités pour prendre des décisions qui vont être reconnues et leurs actions doivent être mises en lumière.
  • Diversifier les partenariats publiques/privées pour la mise en place des stratégies et initiatives pour le développement de l’entrepreneuriat féminin. La diversification des partenariats pour soutenir les femmes entrepreneurs du monde va permettre d’élargir les actions misent en place pour le développement de l’inclusion des femmes.
  • Orienter l’action sociale vers la création de valeur sociale à travers l’autonomisation économique des femmes. Il s’agit d’un travail de longue date, pour donner une vraie place aux femmes dans la sphère économique. Une femme qui n’est pas indépendante économiquement va rester sous la prise de son mari.
  • Favoriser l’entrepreneuriat social pour proposer des solutions innovantes aux enjeux sociétaux car leurs actions s’engagent dans la durabilité et elles ont une influence sociale. Il faut sortir de la vision « misérable » de l’entrepreneuriat social, car avec cette vision les projets ont dû mal à être financés.
  • Revaloriser l’entrepreneuriat social est aussi un objectif qui doit être réalisé pour développer les solutions innovantes aux différents enjeux sociétaux.

2) Comment l’innovation renforce-t-elle le rôle des femmes entrepreneurs dans le développement économique :

  • Investir dans les innovations technologiques pour développer des outils dans les innovations sociales avec un fort impact. La technologie est un support, c’est un accélérateur qui permet de renforcer l’impact des actions sociales.
  • Promouvoir les femmes comme des entrepreneurs et innovatrices. Améliorer la visibilité des femmes dans l’espace public par l’innovation technologique, sociale et économique. Il faut une prise de conscience générale, notamment des médias avec une auto régulation pour faire progresser les mentalités, informer et sensibiliser.
  • Investir dans la technologie pour créer des solutions innovantes qui répondent aux besoins des femmes et des filles. Il y a un raccourcissement de la distance entre le travail et la vie privée, on peut travailler de manière plus flexible grâce aux nouvelles technologiques. Cette dernière rapproche le monde, et le rend plus rapide.

3) Le rôle des femmes dans le développement économique : quels sont les contraintes et défis auxquels font face les femmes entrepreneurs ?

  • Renforcer l’intégration des femmes dans le marché économique en luttant contre le secteur informel en apportant des financements, des outils et un soutien aux femmes. Transformer le secteur informel en formel permet de donner un réel statut à la femme dans la société, ce qui est le point de départ de son autonomisation.
  • Implanter un business model innovant pour soutenir les actions entrepreneuriales. Investir sur les femmes n’est pas un luxe mais c’est indispensable pour assurer un développement économique durable. On ne peut pas assurer le développement d’une nation si sa moitié : la femme, n’est pas intégrée.
  • Promouvoir et allouer une partie des achats publics et privés pour les stratégies et initiatives basées sur le genre.

4) Le commerce et les femmes

  • Renforcer le réseau professionnel des femmes Africaines et Arabes pour favoriser la coopération et l’entraide. Une plateforme soutiendrait les relations et les connections à travers le monde.
  • Créer un centre de qualité avec des labels pour mettre en lumière les produits et le savoir-faire Africain et Arabe. Opportunité de valoriser les produits dans l’économie mondiale, et développer les exportations avec une juste valorisation du savoir-faire des femmes.
  • Encourager les exportations entre les continents et les pays voisins pour favoriser le développement économique de ces régions. Entreprendre une démarche coopérative pour contribuer au développement des pays voisins et soutenir les exportations du continent.

5) L’entreprenariat féminin et l’accès au financement

  • Informer sur l’accès aux systèmes bancaires et ses innovations pour protéger et insérer les femmes dans le développement économique. Inclure les femmes dans le système bancaire actuel est un des leviers pour accéder à l’autonomisation et l’égalité des chances face à l’accès aux financements.
  • Construire un fonds pour l’entrepreneuriat dédié aux femmes Arabes et Africaines pour favoriser l’accès au financement. Création d’un environnement égalitaire, où les femmes ont leurs chances et bénéficient d’une étude profonde de leurs projets.
  • La microfinance doit être considérée comme un produit financier entier et non un choix par défaut. Ce produit est un moyen d’ouvrir la voie vers l’autonomie.
  • Promouvoir des alternatives aux financements comme des plateformes de crowdfunding pour aider les femmes dans leurs actions entrepreneuriales. Diversifier les moyens de financement pour élargir les possibilités de financements des projets à l’initiative des femmes.

 

financialafrik.com

Avatar

Written by Arame

espionner l’Afrique/espionner l’Afrique/guerre du numérique/Finale concours Huawei sur les Tic/concours Huawei des TIC/Concours Huawei-Zambie

Zambie : l’entreprise chinoise Huawei récompense des étudiants d’université dans un concours de TIC

Financier en CDI/Spécialiste en Services Financiers/Expert junior en Administration/Directeurs d’agence/Monéticien Junior/Agent administratif-Comptable/Responsable du développement des ressources financières

Recrutement d’une Assistante comptable en stage