in

Lancement de 6 licences pro’ a l’Ucad : La Fac’ Lettres tend vers la privatisation ?

recrutement de plusieurs profils à la FLSH/La date limite de dépôt pour la sélection en Master était pour le 9 février au momen/FLSH-licences pro/LARHISA

Avec les réformes universitaires, l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar (Ucad) tend vers la privatisation. Pour cause : la Faculté des lettres et sciences humaines a décidé de lancer, à partir du mois de février, de nouvelles licences professionnelles en management des territoires (Mater-Atdl) ; métiers du livre (Mele) ; approche socio-anthropologique du crime (Crimino) ; mangement social (Coman). L’annonce a été faite hier au cours d’une conférence de presse tenue à la Faculté des Lettres et Sciences Humaines (FLSH), avec les responsables desdites licences. Pour pouvoir bénéficier de ces formations, il faudra débourser. Selon l’assesseur de la FLSH, «il ne s’agit pas d’une privation de l’université puisque les 13 licences classiques de l’enseignement traditionnel de ladite faculté vont continuer à se poursuivre. Nous n’allons éliminer aucune licence traditionnelle, nous allons seulement créer 6 nouvelles licences pour résorber le taux élevé de chômage des diplômés de la Faculté des lettres et faciliter l’insertion des étudiants dans le milieu professionnel». Qui ajoute : «Le Lmd étant organisé en trois sorties (Licence, Master, Doctorat), les formations professionnelles pourraient être une opportunité et une alternative de qualification pour les étudiants. Afin d’éviter qu’un étudiant de Licence 3 sorte du système sans qualification».

What do you think?

71 points
Upvote Downvote

Total votes: 0

Upvotes: 0

Upvotes percentage: 0.000000%

Downvotes: 0

Downvotes percentage: 0.000000%

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rentrée scolaire en Afrique du Sud

En Afrique du Sud, une rentrée scolaire sur fond de vives tensions raciales

Grève des Syndicats de l'enseignement

Accords non respectés, lenteurs… : Grève des enseignants mercredi et jeudi, marche le 2 février