in , ,

Foire des Innovations en éducation: Le grand défi reste l’équité et la qualité dans le système

Rentrée Scolaire 2017-2018

Le principal défi à relever par les acteurs de l’éducation nationale, demeure « l’équité et la qualité dans le système ». C’est le constat établi par des panélistes, samedi dernier, lors la première édition de la foire des innovations en éducation, initiée par la Coalition des Organisations en synergie pour la défense de l’éducation publique.

Le principal défi à relever dans le système éducatif reste l’équité et la qualité dans les apprentissages avec des disparités notées aussi bien dans les contenus des enseignements que dans l’environnement scolaire, a souligné le Secrétaire général du Cadre unitaire des syndicats de l’enseignement moyen secondaire (CUSEMS). « Il y a une iniquité au niveau du genre, des disparités entre régions, dans le temps d’apprentissage mais également dans l’environnement scolaire avec des écoles construites pour certaines et des abris provisoires pour d’autres », a dit Abdoulaye Ndoye lors d’un panel tenu samedi dans le cadre de la Foire des Innovations en éducation et Formation au Centre Culturel Blaise Senghor.

Intervenant lors d’un panel portant sur la problématique de l’équité et de la qualité dans le système éducatif sénégalais, il a souligné que beaucoup de facteurs contribuent sensiblement à une iniquité notamment dans l’accès avec des déficits criards d’infrastructures et de personnel enseignant dans certaines zones du pays. Il a cité des régions comme Louga et Kaffrine où les abris provisoires sont plus nombreux que dans d’autres régions. « Des élèves étudient dans des conditions qui ne favorisent pas une réelle éclosion de toutes leurs potentialités », a-t-il souligné, rappelant que « tous les enfants doivent bénéficier des mêmes chances pour réussir à l’école ».

Pour le représentant de la Direction de l’Enseignement Elémentaire (DEE), Abdoulaye Niang, il s’agit pour réussir l’équité et la qualité dans le système éducatif d’améliorer les enseignements apprentissage en insistant sur beaucoup de leviers dont la formation initiale et continue des enseignants, les intrants pédagogiques, les conditions d’enseignement apprentissage et l’implication de la communauté dans le suivi des enfants à la maison.

Au niveau de la Direction de l’enseignement élémentaire beaucoup d’intrants ont été produits dans le sens d’améliorer la qualité des enseignements dont des modules en didactiques rénovés de la lecture et des mathématiques qui sont en cours de livraison au niveau des Inspections de l’éducation et de la Formation.  Il y a également, a-t-il souligné, un dispositif sur le soutien scolaire en lecture et mathématiques pour les élèves en difficultés. La Direction de l’Enseignement élémentaire envisage également d’aller vers la production d’un dispositif d’éducation parentale pour aider les parents à suivre les enfants à la maison.

Concernant la question des abris provisoires qui pose un problème d’équité, il a estimé que « c’est un moindre mal puisque c’est mieux que de laisser les enfants hors du système éducatif ».

Au niveau de l’Etat une initiative de grande envergure est engagée avec le Partenariat public privé qui à terme pourra résorber le gap au niveau des abris provisoires. « Il s’agit également de développer des initiatives locales avec l’accompagnement des collectivités locales », a-t-il suggéré.

Initiée par la Coalition des Organisations en synergie pour la défense de l’éducation publique, la première édition de la Foire des Innovations en éducation a pris fin samedi après deux jours d’expositions et de panels sur des thématiques liées au développement de l’Education.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

retour des sénégalais diplômés de l étranger/Étudier à l’étranger pour trouver du travail

Selon une étude, Étudier à l’étranger permet de trouver plus facilement du travail

Ophtalmologie

Ophtalmologie : 53 enfants de la pouponnière de Mbour consultés gratuitement