in , ,

Un comité de pilotage du Fonds pour l’environnement mondial installé au Sénégal

Fonds pour l’environnement mondial

Un comité de pilotage de l’Organisation mondiale des législateurs pour un environnement équilibré (GLOBE) a été mis en place, mercredi, à Dakar, par la commission chargée du développement durable et de la transition écologique à l’Assemblée nationale, a constaté l’APS.

La cérémonie d’installation du comité de pilotage a été présidée par la colonelle Gogo Banel Ndiaye, conseillère technique au ministère de l’Environnement et du Développement durable.

La GLOBE intervient dans trois pays africains, le Nigeria, la République démocratique du Congo et Sénégal, où il mène des « actions législatives pour la préservation durable des forêts ».

Son comité de pilotage locale a pour rôle de « superviser les activités au Sénégal du Fonds pour l’environnement mondial ». Avec l’aide du Réseau des parlementaires pour la protection de l’environnement au Sénégal (REPES), qui est membre de l’Organisation mondiale des législateurs pour un environnement équilibré.

Selon Gogo Banel Ndiaye, les actions menées par le comité de pilotage de la GLOBE au Sénégal, pour une durée de quatre ans, portent notamment sur « la gouvernance forestière, la comptabilité économique et environnementale, la lutte contre la déforestation, les énergies propres », etc.

Elle a rappelé la nécessité pour les parlementaires sénégalais d’avoir une « maîtrise des enjeux » pour pouvoir « appréhender avec pertinence et cohérence les questions d’actualité [relatives] à la préservation durable du capital naturel, y compris les forêts ».

Selon Raphael Aybar, représentant de la GLOBE à la cérémonie d’installation du comité de pilotage locale, cette nouvelle structure doit faire de la Grande Muraille verte (GMV) – initiative dont le but est de lutter contre les effets du changement climatique et de la désertification en Afrique – « le moteur du développement, pour améliorer les conditions de vie des communautés locales ».

L’Organisation mondiale des législateurs pour un environnement équilibré « va mobiliser au total près d’un million de dollars US (environ 602,2 millions de francs CFA) en quatre ans ».

Selon Raphael Aybar, le Sénégal va apporter une contribution d’environ 600.000 dollars US (environ 361 millions de francs CFA) aux actions de protection de l’environnement menées par la GLOBE, basée à Bruxelles, en Belgique, et fédérant quelque 80 parlements.

 

 

aps.sn

Avatar

Written by Fama

sécurité nucléaire

Conférence sur la sécurité nucléaire à Vienne: Dr Cheikh Oumar Anne conduit la délégation sénégalaise

recrutement de stagiaires à Dakar/Stage Subventionné/Stagiaires Agents Back-office/stages de l’OCDE/Recrutement de stagiaires

Programme de stages de l’OCDE – Union Européenne