in

201 CANDIDATS EN LICE POUR LE GRADE DE MAITRE DE CONFERENCES AGREGE

Mary Teuw/Le prix destiné à la revalorisation des efforts africains Innovation du système éducatif/Comité de dialogue social/Concours/candidats littéraires au bac/Année blanche à l'UGB/candidats littéraires au bac
Ils sont 201 candidats, originaires de 24 universités dans 19 pays membres du CAMES, en lice pour accéder au grade de Maître de Conférences Agrégé. C’est dans le cadre du 18e Concours d’agrégation en Médecine du CAMES ouvert hier, lundi 7 novembre, à Dakar Pour cette  édition le jury est fort de 167 professeurs titulaires en provenance d’Afrique, de la Belgique, de la France et du Canada.
L’Université Cheikh Anta Diop de Dakar (UCAD) accueille depuis hier, lundi 07 novembre, le 18e  Concours d’Agrégation en Médecine humaine, Pharmacie, Odontostomatologie, Médecine  vétérinaire et productions animales du CAMES. Le jury et composé de 167 professeurs titulaires en provenance d’Afrique, de la Belgique, de la France et du Canada. Cette édition verra la participation de 201 candidats originaires de 24 universités des 19 pays membres du CAMES pour tenter d’accéder au grade de Maître de Conférences Agrégé.
Ils sont 40 candidats sénégalais à vouloir décrocher ce sésame. L’UCAD enregistre 28 candidats, pendant que l’Ecole Inter –Etats des Sciences et Médecines vétérinaires de Dakar présente 06 candidats. Les universités de Thiès (04), de Saint-Louis (01) et Alioune Diop de Bambey (01) présentent en tout 06 candidats. «Il s’agit de sélectionner les meilleurs spécialistes qui prendront en charge la santé des populations et d’enseigneront dans les universités», a soutenu Abarchi Habibou, le président du Comité consultatif général (CCG). Tout en invitant les candidats pour une meilleure qualité des résultats. Car, dit-il, le CAMES est le meilleur atout pour hisser les universités à la hauteur des défis du moment.
Pour Mary Teuw Niane, le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, «plus de 1200 Maîtres de conférence ont été promus dans 65 spécialisations depuis le premier Concours d’Agrégation en Médecine du CAMES». Toujours est-il que, indique Mary Teuw Niane, «le gap est encore énorme. Le continent espère que la stratégie portera ses fruits, que la maladie sera vaincue».
Les épreuves, rappelons-le, vont durer une semaine. Elles sont composées d’une séance de titre et de travaux, d’une leçon, d’une épreuve clinique pour les médecins et d’une épreuve de laboratoire pour les pharmaciens et médecins fondamentalistes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Appel à candidature pour la sélection du PCBF pour la cohorte 2017

Lancement de la campagne de sélection du PCBF pour la cohorte 2017-Sénégal

Ordre International des palmes Académiques du Cames

OIPA/CAMES: Quatre enseignants-chercheurs de l’UCAD admis