in

Nouveau rejet de l’homosexualité : le Sénégal tient toujours tête aux occidentaux

homosexualité
Ce n’est pas demain que le Sénégal va promouvoir l’homosexualité. C’est le discours qu’a livré la délégation sénégalaise à la tête de laquelle se trouvait le ministre de la Justice, Pr Ismaïla Madior Fall lors de la dernière édition de l’Examen périodique universel (Epu).

Cette session qui s’est tenue du 5 u 9 novembre 2018 à Genève (Suisse) a permis au groupe de travail des Nations Unies de formuler 256 recommandations dont certaines prônaient la modification du Code de la famille afin d’y intégrer certaines dispositions notamment en ce qui concerne le droit des homosexuels.

Mais, le Sénégal a rejeté 28 des points qui lui étaient proposé, a affirmé Pr Fall qui a présidé lundi, un atelier de restitution des travaux. Et justement, parmi ces points rejetés figurait ce celui sur le droit des gays.

«C’est dans un discours franc et cordial que les autorités sénégalaises présentes à cette rencontre ont dégagé une position claire sur cette question pour les populations en déclarant solennellement que la société sénégalaise n’est pas prête à promouvoir l’homosexualité», a-t-il informé.

Ainsi, après le Président Macky Sall, c’est autour de son ministre de la Justice de rejeter fermement l’intégration de l’homosexualité dans le Code de la famille.

pressafrik.com

Abdourahmane

Posté par Abdourahmane

Je suis Diplômé en Aménagement et Gestion Urbaine en Afrique, Spécialiste en économie urbaine en même tant Reporter et Éditeur au Journal Universitaire. Je suis également un passionné des TIC.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Hôtesse d’accueil Bilingue/Recrutement de plusieurs hôtesses

Recrutement d’une Hôtesse d’accueil Bilingue

Stagiaire en journalisme et communication

Une structure de la place recrute un Stagiaire en journalisme et communication