in

Accès pour tous à une identité numérique d’ici 2030 : les dirigeants africains, le Groupe de la Banque mondiale et les partenaires se mobilisent

identité numérique/études internationales/prospérité de l’Afrique/Conférence Africaine sur la Régulation et l’Économie Numérique

Les dirigeants africains, le Groupe de la Banque mondiale, les Nations-unies et d’autres partenaires de développement se sont réunis ce mardi en marge de l’Assemblée générale des Nations Unies pour une table ronde des dirigeants africains sur l’identification au service du développement.
Le but de cette rencontre selon une note de la Banque mondiale dont copie est parvenue à pressecotedivoire.ci est de mobiliser une action collective, de stimuler des soutiens financiers et de mettre à profit, l’innovation pour soutenir le programme d’action sur l’identification numérique et l’enregistrement des faits d’état-civil en Afrique.

Selon l’Institution financière, les systèmes d’identification numérique en Afrique procurent des avantages, notamment sur l’inclusion financière, l’amélioration de la gouvernance, l’autonomisation des femmes et des filles, le commerce et les migrations au service de l’intégration régionale.
Ils permettent également aux pouvoirs publics d’investir dans le capital humain en promouvant l’élargissement de l’accès des pauvres aux services d’éducation et aux programmes de protection sociale.

Selon les estimations de l’initiative Identification pour le développement (ID4D) du Groupe de la Banque mondiale, un milliard de personnes à travers le monde, dont plus de la moitié en Afrique, ne sont pas en mesure de prouver leur identité.
L’UNICEF quant à lui, estime que près des deux tiers des enfants africains âgés de moins de cinq ans n’ont pas de certificat de naissance. L’Afrique affiche les taux de couverture les plus faibles en matière d’identité.

“La moitié du milliard de personnes –invisibles-, c’est-à-dire sans identité officielle, se trouve en Afrique. Si on n’a pas d’identité, cela signifie qu’on n’a pas accès aux services de santé et d’éducation ni à d’autres services essentiels”, fait observer la directrice générale de la Banque mondiale et coprésidente du Conseil consultatif de haut niveau de l’initiative Identité pour le développement (ID4D), Kristalina Georgieva, ajoutant “nous devons travailler de concert pour créer des systèmes d’identification numérique fiables et ne faisant pas d’exclus, à même de débloquer des opportunités économiques pour les personnes les plus vulnérables”.

Selon le Groupe de la Banque mondiale, il faudrait six milliards de dollars pour répondre aux besoins de l’Afrique en matière d’identification numérique et d’enregistrement des faits d’état-civil.
Par le biais de l’initiative ID4D, le Groupe de la Banque mondiale fournit une gamme complète de soutiens financier et technique aux niveaux national et régional en Afrique. Elle fournit également des services de conseil à de nombreux pays, notamment dans des domaines tels que la conception, la législation et la réglementation.

Pour Mo Ibrahim, président de la Fondation qui porte son nom et membre du Conseil consultatif de haut niveau de l’initiative ID4D de la Banque mondiale, ” l’Afrique doit régler la question de son identité et se montrer audacieuse. “Nous avons besoin d’une approche commune sur le continent non seulement pour fournir aux populations un moyen de prouver leur identité, mais aussi pour mettre en place des systèmes responsables et respectueux du droit à la vie privée”, a-t-il conclu.

pressecotedivoire.ci

Abdourahmane

Posté par Abdourahmane

Je suis Diplômé en Aménagement et Gestion Urbaine en Afrique, Spécialiste en économie urbaine en même tant Reporter et Éditeur au Journal Universitaire. Je suis également un passionné des TIC.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

bourses de l'ONG Open International/Bourses de Formation aux nouveaux bacheliers

Offres de Bourses de Formation aux nouveaux bacheliers pour la rentrée 2018-2019

Directeur de Transit

Une société de la place recrute un Directeur de Transit