in ,

Développement humain : l’Afrique progresse, mais doit réduire les inégalités

idh

RAPPORT. Selon le Pnud, les Seychelles et Maurice font la course en tête. Quant à l’Afrique du Sud et au Nigeria, ils doivent relever le défi des inégalités.

Depuis quelques années, les pays africains sont de plus en plus nombreux à être en bonne position dans les classements économiques. Grâce à des chiffres de croissance toujours en hausse, nombre d’entre eux – à l’image de la Côte d’Ivoire ou de l’Éthiopie, par exemple – incarnent désormais ce qu’on appelle les « Lions d’Afrique ». Si côté chiffres, ces pays tirent aujourd’hui leur épingle du jeu, qu’en est-il de leur population ? Profite-t-elle des retombées de ce dynamisme économique tant vanté ? Le rapport 2019 sur le développement humain du Programme des Nations unies pour le développement (Pnud) nous livre quelques réponses. Son classement des pays du monde, calculé selon l’Indice de développement humain (IDH), prend en compte plusieurs critères, dont le niveau de revenus, l’accès aux soins de santé, le niveau d’éducation et le respect des droits de l’homme.

Premier enseignent de cette étude, intitulée « Au-delà̀ des revenus, des moyennes et du temps présent : les inégalités de développement humain au XXIe siècle  », la disparition effective de certains maux autrefois endémiques au continent, comme la mortalité infantile ou la faim. « L’Afrique a vraiment de quoi être fière des progrès sans précédent enregistrés au cours des vingt dernières années, surtout au niveau des fondamentaux », se félicite ainsi Ahunna Eziakonwa, administratrice assistante du Pnud et directrice régionale pour l’Afrique. D’après son IDH, la zone connaît en effet l’une des améliorations les plus significatives en matière de développement humain. Entre 1990 et 2018, l’espérance de vie y a d’ailleurs augmenté de plus de 11 ans.

 

Les bons élèves africains, les Seychelles et l’île Maurice

Champions du classement, dans lequel huit pays africains se classent désormais dans la catégorie des IDH « élevés », les Seychelles. Au 62e rang mondial, l’île de l’océan Indien est le seul état du continent classé dans la catégorie de « développement humain très élevé ». Les progrès en la matière dans ce petit archipel de l’océan Indien sont nombreux : hausse de 12,6 % de l’IDH en 18 ans, augmentation de l’espérance de vie et de la durée moyenne de scolarisation… Les Seychelles, où le revenu national brut (RNB) par habitant a progressé d’environ 82.9 % entre 1990 et 2018, amassent les bons points et confirment sa place de leader africain. Le pays est suivi, à la 66e place, par Maurice. Là aussi, l’IDH a progressé, de près de 30 % en 18 ans, tout comme l’espérance de vie, qui a gagné cinq points. On vit désormais à Maurice jusqu’à 74,9 ans en moyenne, contre 61,2 ans en Afrique subsaharienne.

 

Les bons élèves africains, les Seychelles et l’île Maurice

Champions du classement, dans lequel huit pays africains se classent désormais dans la catégorie des IDH « élevés », les Seychelles. Au 62e rang mondial, l’île de l’océan Indien est le seul état du continent classé dans la catégorie de « développement humain très élevé ». Les progrès en la matière dans ce petit archipel de l’océan Indien sont nombreux : hausse de 12,6 % de l’IDH en 18 ans, augmentation de l’espérance de vie et de la durée moyenne de scolarisation… Les Seychelles, où le revenu national brut (RNB) par habitant a progressé d’environ 82.9 % entre 1990 et 2018, amassent les bons points et confirment sa place de leader africain. Le pays est suivi, à la 66e place, par Maurice. Là aussi, l’IDH a progressé, de près de 30 % en 18 ans, tout comme l’espérance de vie, qui a gagné cinq points. On vit désormais à Maurice jusqu’à 74,9 ans en moyenne, contre 61,2 ans en Afrique subsaharienne.

Le RNB, lui, y a bondi. Entre 1990 et 2018, il a augmenté de 202,9 %, à 22,724 dollars. Aux deux premières places du classement africain, les Seychelles et Maurice conservent donc un leadership conquis également dans les classements économiques. Le Maghreb fait son entrée à la troisième place du podium, avec l’Algérie. Le pays, en proie à une contestation populaire depuis neuf mois, s’offre la 82e place du classement à égalité avec la Macédoine du Nord et le Pérou. L’espérance de vie y est plus haute qu’aux Seychelles et Maurice, à 76,7 ans. Et là aussi, l’IDH a augmenté de 31,2 %, tout comme le RNB par habitant d’environ 36,5 % depuis 1990. Il est aujourd’hui de 13,639 dollars. À noter aussi, la forte progression du Botswana – la meilleure du continent – qui, en cinq ans, gagne 11 places dans le classement et rejoint en 2019 la 5e place du classement africain, la 94e place mondiale.

Avatar

Written by Fama

UGB-reprise des cours/UGB-reprise des cours/UGB-Covid-19 /Fermeture des campus sociaux/MESRI-UGB-CROUS /CROUS 2020/Collectif des doctorants de l’UGB/UGB-COAER/diabète/CERADD/Assises doctorales francophones/UGB - GRADUATION UFR SJP/plateforme de préinscription en ligne /Concours des internes hôpitaux/Problème de bourses à l’Ugb/Communiqué de la Direction des Bourses/UGB-Paiement des bourses/droits humains/Journées des Economistes Sénégalais/AQUACULTURE/Projet Cii Bio/CAMES 2019/promotion du Master de Traduction/CESL-UGB

L’UGB a organisé la 3ème édition du cours sur « les droits humains et les politiques de drogue en Afrique de l’Ouest Francophone »

visa à l’entrée/Nigeria et l'Union Africaine sur la délivrance de visa

Le Nigeria adopte le visa à l’entrée pour les Africains