in ,

Infrastructure scolaire : La commune de Gandiaye étrenne son nouveau Collège

ministre Serigne Mbaye Thiam/Infrastructure scolaire/Débrayages et grèves/Grande leçon du Monde/PAA-Afrique/Année scolaire 2017-2018/Education- Rentrée scolaire 2018/2019/Lycée Limamoulaye/Résultats du Concours général 2018/Concours général/IEN/salaires des enseignants/Partenariat mondial pour l’éducation

Le ministre de l’Education nationale poursuit ses visites inaugurales et de chantiers d’infrastructures scolaires dans la région de Kaolack. Après le département de Nioro du Rip, Serigne Mbaye Thiam, à la tête d’une forte délégation, a inauguré, ce mardi 15 janvier 2019, le Collège d’enseignement moyen (Cem) de Gandiaye II. Il a aussi visité le bloc pédagogique du Lycée Ibrahima Diouf Kaolack, le chantier du Centre régional de formation des personnels de l’éducation (Crfpe) de Kaolack, des salles de classe de l’école élémentaire Kabatoki (commune de Kaolack) et celles de l’école élémentaire de Keur Bakary (commune de Thiomby), réalisées dans le cadre du Programme ‘’Zéro abri provisoire’’.

«Un des plus grands Cem au niveau de Kaolack» Construit dans le cadre de la coopération entre le Sénégal et le Japon pour un coût total de 416 millions de francs Cfa, ce nouveau collège comprend 19 salles de classe, un bloc administratif, 3 blocs d’hygiène de 18 boxes et un mur de clôture de 400 mètres linéaires. Selon Serigne Mbaye Thiam, ce Cem flambant neuf fait parti des plus grands en terme d’infrastructure au niveau de la région de Kaolack voir même du Sénégal. Le ministre de l’Education, après avoir remercié le gouvernement et le peuple japonais, a souligné que la réalisation de ce Collège a été faite dans le cadre de «la volonté du Chef de l’Etat d’éradiquer les abris provisoires.

Et de mettre les élèves et les enseignants dans de meilleures conditions d’apprentissage et de travail». Sur ce, il estime que «le meilleur merci que les bénéficiaires peuvent dire aux réalisateurs de ce Cem, c’est d’améliorer les résultats scolaires et de veiller à l’entretien et à la maintenance du collège». «Promesse de maintenir le flambeau» Les élèves, à travers la voix de la présidente de la gouvernance scolaire, ont remercié le ministre de l’éducation nationale pour avoir «remplacé leurs abris provisoires en salles de classe». Avant de lui promettre d’«être toujours parmi les Cem d’excellence». Par ailleurs, les élèves ont saisi l’occasion pour poser leur doléance à la table de leur tutelle.

Il s’agit notamment de l’équipement de la salle informatique et du laboratoire. Et le ministre s’est engagé à la satisfaire, sans donner de date. «Une ancienne école élémentaire devenue un Lycée» Financé par le l’Etat du Sénégal dans le cadre du Budget consolidé d’investissement (Bci), le bloc pédagogique (R+1) du Lycée Ibrahima Diouf de Kaolack, quant à lui, comprend huit salles de classes. Ici, le ministre avait promis au proviseur de réhabiliter le Lycée car il était «une ancienne école élémentaire qui n’offrait pas du tout les commodités pour être digne d’un établissement secondaire».

Et avec la construction du bloc administratif et du premier bloc pédagogique, Serigne Mbaye Thiam soutient qu’«un premier pas a été fait». Il avait également promis la construction d’un autre bloc pédagogique. Ce qui a été aussi réalisé. Maintenant, il reste à parachever l’équipement par une dotation conséquente en table-bancs. Et pour ces derniers, le ministre a promis aux élèves de les livrer le plus rapidement possible.

Par rapport à la question du raccordement du Lycée au réseau électrique, Serigne Mbaye Thiam a fait savoir qu’elle sera étudiée par la direction des constructions scolaires afin de lui trouver une solution. Le ministre estime aussi qu’il est important de mettre le Lycée hors inondation pendant l’hivernage. Une question que les services de la direction vont également apporter des solutions.

seneweb.com

Abdourahmane

Written by Abdourahmane

Je suis Diplômé en Aménagement et Gestion Urbaine en Afrique, Spécialiste en économie urbaine en même tant Reporter et Éditeur au Journal Universitaire. Je suis également un passionné des TIC.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Women in Africa

Pour l’ONG Women in Africa, le développement de l’Afrique passe par les femmes

bourses d'études pour religieux/universités Azerbaïdjanaises/Bourse 2018-2019/bourses Maurice-Afrique 2018/bourses de formation dans les écoles et universités privées Bourses UNESCO ISEDC 2017

Deuxième rentrée 2018-2019: Saisissez cette opportunité de bourses d’étude dans des écoles réputées de la place