in , ,

Revenus de Chine : les étudiants de l’Institut Conficius de Dakar parlent des « miracles » découverts

L’institut Confucius de Dakar a organisé, ce mardi 20 décembre 2016, une cérémonie de restitution sous le thème : « Mon séjour en Chine ». C’est suite au retour au bercail d’étudiants sénégalais et certains membres de leur personnel, envoyés en Chine pour participer à un Camp d’été qui s’y tient, chaque année.

Le sens du Camp de Chine, selon le Directeur de l’Institut Confucius

Le Directeur de l’Institut Confucius, Mamadou Fall, informe que «c’est un camp pour les étudiants les plus méritants, les plus dévoués, dans la marche quotidienne de l’Institut Confucius.

En réalité, c’est un camp d’été, qui a une portée pédagogique très forte, parce qu’il s’agit d’amener des étudiants à aller visiter un grand pays. Un pays qui sert d’exemple, de vitrine, qui sert de modèle. Pour un étudiant c’est une expérience dans une autre vie».

Pour lui, «ce type de séjour est, pour un étudiant qui a vécu au Sénégal, qui, en général, n’est jamais sorti du pays, non seulement une occasion pour découvrir le potentiel économique et culturel de la Chine» .
Mais surtout, souligne le Directeur dudit Institut, « une opportunité pour un étudiant de voir un pays qui, il y a quelques années de cela, était considéré comme un pays arriéré. Et, qui, plus tard, a pu traverser les grandes étapes de l’économie sociale et arriver maintenant au sommet. Cela donne aux étudiants la confiance en eux-mêmes et en leur pays».

De l’avis de Mamadou Fall, «les étudiants concernés ont eu le plaisir de partager, avec l’assistance, l’expérience vécue lors de leur voyage». A cet effet, Mamadou Camara, président de l’Association des étudiants de l’Institut Confucius de Dakar, affirme que ce qu’il a vu dans ce pays est passionnant.

«En Chine, vous découvrez ce que l’homme est capable de faire. Un pays, c’est un territoire, des ressources et des hommes. Et, la Chine a fait une conjonction de ces trois éléments. Celle-ci a donné ce que nous avons vu dans ce pays. Il faut être intelligent, les autres n’ont pas réussi ce que eux ils ont réussi», a-t-il dit.

Dans la même veine, il poursuit : «il n’y pas à se plaindre, à dire nous sommes sous développés, on va nous aider, non. C’est très clair, le modèle économique est très simple : il faut compter sur soi-même, d’abord ; sur les autres, ensuite».

Mamadou Camara : « un pays, c’est un territoire, des ressources et des hommes. Et, la Chine a fait une conjonction de ces trois éléments».

Pour lui, «l’explication que les gens donnent de l’économie chinoise est un peu fausse. En Chine, tout brille et scintille, on dirait la capitale mondiale de la construction. Pour construire un grade-ciel, il faut seulement 40 jours à un Chinois», s’impressionne-t-il.

Une ancienne étudiante, Fatima, pour appuyer les dires des premiers orateurs, a juste donné une étonnante innovation : la découverte, dit-elle, d’un «Centre commercial en forme de pièce d’argent.

Pour faciliter l’insertion professionnelle des étudiants, les autorités chinoises ont mis en œuvre un programme qui sera renforcé par les enseignants chinois et des volontaires. Plusieurs modules sont enseignés aux apprenants».

Il s’agit, indique-t-elle, «du tourisme, du métier de guide, de bâtiment, de pharmacie et de médecine chinoise, pour renforcer leurs capacités».

Alassane

Posté par Alassane

Est un géographe de formation qui s'intéresse aux questions de gouvernance urbaine et de participation citoyenne. Il s'active également au sein du Journal Universitaire où il est à la fois éditeur et reporter pour partager les opportunités et les "bonnes nouvelles" qui émanent des universités et écoles de formation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

bac 2016 les innovations apporent des améliorations

Baccalauréat 2016 : Les innovations ont amélioré le déroulement de l’examen et les résultats

Ministère de l'Education Nationale

Le Ministère de l’Éducation Nationale recrute 50 enseignants vacataires