in ,

Les entrepreneurs africains invités à porter le changement du continent

Jeunes entrepreneurs récompensés par la Fondation Tony Elumelu/Prix mondial de l'entrepreneuriat
Le milliardaire Nigerian Tony Elumelu a invité, samedi à Lagos, les jeunes entrepreneurs africains à se battre pour mettre en œuvre “leurs visions et leurs idées” afin de “contribuer” de par leurs actions à changer l’image de l’Afrique.
“Vous avez été sélectionnés parmi beaucoup de candidats. L’Afrique a besoin de vous, de vos idées pour apporter la transformation qu’il faut”, a-t-il dit lors de la cérémonie de clôture de la 3ème édition du Forum annuel de l’entreprenariat de la Fondation Tony Elumelu (FTE) qui s’est ouvert, jeudi à Lagos.
“Vous devez réussir parce que vos succès seront pour toute l’Afrique. Vous le devez à vous-mêmes, mais aussi à tous les autres qui n’ont pas réussi. Et à travers vos visions et vos actions, vous allez contribuer à changer l’image de notre continent”, a-t-il dit.
Selon le milliardaire Nigerian et initiateur de la fondation qui porte son nom, “tous les africains doivent se tenir la main pour changer pour le développement de l’Afrique”.
Tony Elumelu a appelé les entrepreneurs africains à aider à l’éradication de la pauvreté estimant toutefois qu’ils ne réussiront leur mission que lorsque le continent sera débarrassé du l’extrémisme et que les jeunes auront arrêté de traverser les mers.
La Fondation Tony Elumelu (FTE) a lancé il y a trois ans, un Programme d’entrepreneuriat dans lequel elle s’engage “à habiliter 10 000 entrepreneurs africains” dans les 10 ans à venir.
Revenant sur l’objectif de ce projet, Tony Elumelu, président de la société d’investissement “Heirs Holdings” a rappelé qu’il a investi “près de 100 milliards de dollars dans ce projet” pour donner des opportunités aux africains qui ont besoin de support pour travailler.
“Personne d’autre que les africains ne pourra développer le continent”, a insisté M. Elumelu par ailleurs président de la “United Bank for Africa” (UBA) convaincu que “le monde va devoir repenser sa façon de vouloir développer l’Afrique”.
“Ce n’est pas une question de rapporter de l’argent de l’étranger. L’Afrique ne doit pas s’attendre que le développement vienne d’ailleurs”, a-t-il soutenu, rappelant que la vision de “l’afrocapitalisme” est un “mode de développement, une approche inclusive, un modèle qui crée le développement du pouvoir économique”.
“Vous êtes les raisons pour lesquelles l’Afrique va se développer à travers l’énergie, la mode, le secteur du textile. Et vous êtes la représentation du talent et de l’inspiration et vous avez démontré qu’il y a de l’espoir sur le continent”, a, quant à lui, dit le Vice-président du Nigeria, Yemi Osibanjo.
Selon M .Osibanjo , “l’histoire sombre et passée du continent marquée par la guerre, la famine, la colonisation, l’analphabétisation ne doivent pas être des obstacles pour amorcer l’émergence du continent”.

What do you think?

184 points
Upvote Downvote

Total votes: 0

Upvotes: 0

Upvotes percentage: 0.000000%

Downvotes: 0

Downvotes percentage: 0.000000%

Abdourahmane

Posté par Abdourahmane

Je suis Diplômé en Aménagement et Gestion Urbaine en Afrique, Spécialiste en économie urbaine en même tant Reporter et Éditeur au Journal Universitaire. Je suis également un passionné des TIC.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

UCAO Université catholique de l’Afrique de l’ouest

ZIGUNCHOR : l’UCAO annonce l’ouverture officielle de son établissement en fin d’année

école en état de danger public

Bignona : le préfet fait démolir une école en “état de danger public”