in ,

Les écrans OLED dépassés par leur succés

la forte demande des écrans OLED dépasse la marque Apple

Apple pourrait adopter ces nouvelles diodes pour l’écran de son prochain iPhone, mais le principal fabricant de cette technologie, le japonais Canon Tokki, peine à suivre la demande, en pleine explosion.
Accusant une baisse des ventes de son iPhone 7 cette année, Apple pourrait miser sur une nouvelle génération d’écrans pour séduire les consommateurs. A en croire l’agence de presse américaine Bloomberg et le site spécialisé AppleInsider, la marque à la pomme devrait en effet adopter la technologie OLED (« Organic Light-Emitting Diode » ou diodes électroluminescentes organiques) pour son iPhone 8, attendu en 2017. Toutefois, Apple reste pour le moment dépendant de l’entreprise japonaise Canon Tokki, qui possède le quasi-monopole de production des machines fabriquant ces écrans et qui croule sous les commandes.

Fondée en 1967 par la famille Tsugami et rachetée par Canon en 2010, cette société travaille sur les OLED depuis 1993. Mais depuis quelques mois, et malgré le doublement de sa production en 2016, Canon Tokki, qui emploie 343 personnes, n’arrive plus à suivre la demande. Les délais de livraison pour une machine – une chaîne de montage de 100 mètres qui peut coûter jusqu’à 10 milliards de yens (81 millions d’euros) – s’élèvent à deux ans. L’entreprise ne publie pas son chiffre d’affaires mais, selon les rumeurs, elle aurait vendu moins de dix machines en 2016. Dans ces circonstances, Apple est désormais à la recherche de fournisseurs alternatifs.

Des écrans plus fins et souples

« Nous faisons tout ce que nous pouvons pour augmenter la production et réduire l’attente », a assuré à l’agence Bloomberg Teruhisa Tsugami, le directeur de la société et fils du fondateur. Celui-ci anticipe une demande encore plus élevée dans les années à venir si Samsung, LG et Sharp suivaient l’exemple d’Apple – ce qui est fort probable. Selon le cabinet IHS Markit, le marché dédié aux OLED pourrait atteindre près de 19 milliards d’euros d’ici à 2018.

La particularité de cette technologie est d’assurer une forte luminosité à l’écran pour une faible consommation d’énergie. Alors que dans les téléphones actuels, les LED ne servent qu’à rétroéclairer l’écran, les OLED assurent directement sa luminosité. Elles permettent ainsi la fabrication d’écrans plus fins. Autre avantage : leur souplesse offre la possibilité de produire des vitres courbées. « Les OLED ne sont pas seulement utilisables pour des écrans plats, mais aussi pour les bords, a expliqué Teruhisa Tsugami. Les smartphones peuvent donc désormais avoir des nouvelles formes. »

Une opportunité dont pourrait profiter Apple, qui, pour les dix ans de l’iPhone et en réponse à la lassitude qui commence à s’installer à l’égard de ses produits, va devoir proposer un design vraiment renouvelé. Selon le Wall Street Journal, l’iPhone 8 pourrait ainsi être doté d’un écran incurvé à l’image des Galaxy Edge de Samsung.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

emploi pour assistant de directeur

une société de la place recherche un assistant de directeur

Partenariat mondial pour l'éducation GPE

Fermeture de Yavuz Selim : Les précisions de Serigne Mbaye Thiam